Recettes de cocktails, spiritueux et bars locaux

La ville décide de se renommer Rubenville pour des sandwichs gratuits

La ville décide de se renommer Rubenville pour des sandwichs gratuits

Apparemment, la tactique marketing d'Arby a fonctionné sur la ville de Coeymans, New York

Rappelez-vous quand ce propriétaire de "breastaurant" a renommé une ville "Bikini, Texas"? Bon, c'est encore arrivé, sauf que cette fois c'est moins torride.

Dans la dernière course médiatique pour Arby's, la chaîne a décidé d'organiser un concours pour voir si une ville ou une ville se rebaptiserait Reubenville afin de gagner le "Reubenville Challenge" et d'obtenir 5 000 sandwichs Reuben gratuits d'Arby's.

On dirait qu'une ville a mordu à l'hameçon ; selon les représentants, la ville de Coeymans, N.Y., a décidé de se renommer "Reubenville" pour le mois d'avril, et c'est assez légitime. Tom Dolan, membre du conseil d'administration de la ville, a confirmé au Daily Meal que oui, ils ont adopté une résolution nommant temporairement Coeymans "Reubenville". « Qui ne voudrait pas nommer sa ville d'après un sandwich au corned-beef et à la choucroute ? » dit-il au téléphone. La ville reçoit maintenant 5 000 sandwichs Reuben gratuits, bien que le plus proche Arby's soit, selon Dolan, toujours à 15 minutes (et même pas dans les limites de la ville de Coeymans).

Même les non-résidents de Rubenville peuvent obtenir un sandwich Reuben gratuit chez Arby's ce week-end; www.arbys.com offre un coupon pour un achat, obtenez-en un gratuitement. Les 7 500 Rubenvilliens, en attendant, peuvent être rassurés en sachant qu'ils redeviendront Coeymans après avril.


Résumé exécutif sur Starbucks

Pour la deuxième semaine de comptabilité, l'équipe B a été chargée de choisir une organisation et de rechercher les rapports financiers annuels des deux ou trois derniers exercices. En équipe, nous avons choisi de discuter et d'analyser la vaste franchise de café appelée Starbuck's. Tout en utilisant le bilan, les comptes de résultat et le tableau des flux de trésorerie de Starbucks, cela nous aidera à déterminer dans quelle mesure Starbucks se comporte avec ses consommateurs et dans le monde entier. Alors maintenant, commençons par expliquer un bref historique de cette entreprise prospère, ainsi que toutes les données et tous les enregistrements que nous avons pu récupérer.

Un petit café a été ouvert en 1971 par trois hommes, Zev Siegl, Gordon Bowker et Jerry Baldwin au Pike Place Market de Seattle, ils ont nommé le magasin Starbucks Coffee, Tea, and Spices. L'entreprise de vente au détail a réussi à vendre du thé, des épices, du café moulu et du café en grains torréfiés. Cependant, en 1980, Siegl a vendu sa part de l'entreprise. En 1982, Baldwin a embauché Howard Schultz, un vendeur de plastique, dans l'entreprise Starbucks. Après avoir fait l'expérience des bars à expresso populaires à Milan lors d'un voyage d'affaires, Schultz découvre le potentiel de Seattle. Enfin, Schultz partage sa découverte des lattes et mochas avec Seattle et la ville devient instantanément fan de café (Gourmet Coffee Zone.com, 2008).

Actuellement, Starbucks est apprécié par des millions de clients chaque jour dans plus de 50 pays et possède des installations dans plus de 16 000 emplacements. Fait intéressant, le nom Starbucks est né du roman américain classique, Moby Dick, écrit par l'auteur Herman Melville.

Après le milieu des années 80, Starbucks a continué à être un succès pour la consommation de café aux États-Unis et finalement dans le monde. Voici l'histoire de la route du succès de Starbucks (Starbucks Corporation, 2010).

• 1987 - Starbucks ouvre des magasins à Vancouver et à Chicago.

• 1988 - Les employés à temps plein et à temps partiel se voient offrir des prestations de santé complètes

• 1992 - Les actions ordinaires de Starbucks sont négociées sous le symbole « SBUX » au NASDAQ.

• 1996 - Commence à vendre des boissons au café en bouteille par l'intermédiaire de Pepsi-Cola.

▪ Ouverture d'un magasin au Japon en tant que premier magasin en dehors de l'Amérique du Nord

• 1997 - La Fondation Starbucks est créée au profit de la communauté locale.

• 1999 - Fait la promotion de la culture du café dans le respect de l'environnement en s'associant à Conservation International.

• 2002 - Obtient une licence pour vendre du café certifié commerce équitable dans d'autres pays.

• 2009 - Starbucks est le plus grand acheteur au monde de café certifié équitable (Starbucks Corporation, 2010).

La mission de Starbucks est « d'inspirer et de nourrir l'esprit humain – une personne, une tasse et un quartier à la fois » (Starbucks Corporation, 2010).

Starbucks dispose d'un comité d'audit et de conformité (le « comité ») chargé de superviser les audits internes, les audits externes et les activités de reporting comptable et financier réalisées par Starbucks Corporation. Le comité est chargé de surveiller la société en examinant les informations financières de Starbucks fournies aux utilisateurs internes et externes. Cependant, le comité s'assure que l'intégrité est pratiquée au sein du conseil d'administration. De plus, si nécessaire, les auditeurs indépendants ne sont pas restreints mais responsables devant le Comité. En fin de compte, le comité a la responsabilité de fournir des conseils et des orientations au conseil d'administration pour éviter toute surveillance (Starbucks Corporation, 2010). En 1992, le premier jour de cotation de Starbucks a commencé à 17 $ par action et a clôturé à 21,50 $ par action. Starbucks Corporations est cotée sous le symbole boursier « SBUX » au NASDAQ (Starbucks Corporation, 2010).

Au 28 septembre 2008, la trésorerie et les équivalents de trésorerie de Starbucks Corporation s'élevaient à 269,8 millions de dollars pour la fin de la période de déclaration annuelle de 2008. À la fin de l'exercice 2009.


COMMENT ÉCRIRE UN MENU DESCRIPTION

Les descriptions peuvent être divisées en parties, et leur ordre est important

Une description de menu peut être divisée en trois parties, et vous devez généralement les présenter dans l'ordre suivant :

Placez les ingrédients principaux du plat en premier, en commençant par les ingrédients les plus chers et les plus importants (et assurez-vous d'inclure ceux qui provoquent couramment des réactions allergiques). La raison en est que les invités lisent le moins possible lorsqu'ils décident de ce qu'ils veulent commander, et la principale chose qu'ils veulent savoir sur votre plat est ce qu'il contient.

Cette phrase fait référence à une langue dont le but premier est de vendre le plat.

Exemple dans l'ordre suggéré : 1 > 2 > 3
Pâté au poulet et ndash Poulet rôti, carottes miniatures, pois de printemps garnis d'une croûte de tarte feuilletée grand-mère.

Pour éviter que le menu ne soit monotone, inversez de temps en temps l'ordre des deuxième et troisième parties et placez le &ldquosell copy&rdquo avant vos ingrédients. Il n'y a pas de règle dictant quels plats devraient avoir cette présentation moins courante &ndash, allez simplement avec ce que vous pensez être le plus logique dans votre situation.

Exemple dans l'ordre inverse : 1 > 3 > 2
Pâté au poulet et croûte de tarte feuilletée de grand-mère remplie de poulet rôti, de carottes miniatures et de pois de printemps.

Au fur et à mesure de votre lecture, vous apprendrez à optimiser chaque partie d'une description. Les sujets présentés ci-dessous suivent grosso modo l'ordre 1 > 2 > 3 affiché ci-dessus, mais notez que certains des conseils peuvent s'appliquer à plusieurs parties de la description.

Ne forcez pas les clients à lire la description

Un nom de plat doit clairement identifier le plat afin que les invités n'aient pas à lire la description afin d'obtenir ces informations de base. Lorsque les clients peuvent facilement déterminer s'ils veulent en savoir plus en lisant simplement le nom de l'article, cela leur fait gagner du temps. Pour atteindre ce niveau de clarté, vous devez souvent mentionner l'élément spécifique dans le nom du plat. Par exemple, au lieu d'écrire &ldquoJoe&rsquos Special&rdquo et de décrire ensuite ce plat mystère, vous écririez &ldquoJoe&rsquos Lasagna Special&rdquo, ce qui permet aux clients de décider rapidement s'ils veulent plus de détails.

Renforcez la façon dont l'article est classé dans le menu

Lorsqu'un menu comporte une section avec un titre tel que &ldquoSalad&rdquo,&rdquo certains pensent qu'il est acceptable de répertorier des noms de plats tels que &ldquogrec&rdquo et &ldquoBuffalo Chicken&rdquo sous ce titre car il sera évident que les deux plats sont des types de salades. Au lieu de compter sur les clients pour toujours établir cette connexion, facilitez-leur la tâche en saupoudrant le mot &ldquosalad&rdquo dans certains titres de plats afin de renforcer aux clients qu'ils lisent dans la section des salades : par exemple, &ldquoSalade grecque&rdquo et &ldquoBuffalo Chicken Salad .&rdquo Tous les plats d'une section donnée ne doivent pas nécessairement inclure le titre de la section dans leur nom, mais le fait de voir fréquemment des noms de plats aussi évidents dans une section de menu permet aux clients de lire plus facilement le menu et de prendre des décisions.

Valoriser un ingrédient en mentionnant son origine géographique

Lorsque vous ajoutez de la valeur à un ingrédient, ce n'est plus seulement une marchandise que tout le monde possède, et une façon de le faire est d'informer les invités de la provenance de l'article. Par exemple, les descriptions suivantes du même élément de menu ajoutent plus de valeur à l'ingrédient lorsque vous lisez de gauche à droite :

Côtelettes de porc du Midwest > Côtelettes de porc de l'Iowa > Côtelettes de porc muscatine, Iowa,

Au fur et à mesure que vous vous déplacez de gauche à droite, le terme précédant l'ingrédient & ldquo Côtelettes de porc & rdquo devient de plus en plus spécifique (la région du Midwest des États-Unis contient l'état de l'Iowa et l'Iowa contient une ville nommée Muscatine), ce qui différencie davantage le plat de son plus concurrence générique. Pour obtenir de telles informations géographiques, vous pouvez demander aux vendeurs et aux distributeurs l'origine des aliments que vous achetez, et si vous achetez auprès de fermes locales, vous pouvez inclure ces emplacements dans vos descriptions. La plupart des articles que vous achetez proviennent d'une zone agricole spécifique ou d'une petite ville, et plus la ville est petite, plus la description du menu est intéressante.

Exemples:
Sorbet aux fraises et fraises de Hidden Valley Fruit Farm, chapelure sablée et crème.

ufs farcis & ndash egguf de la ferme Baffoni, lardons de bacon et échalotes croustillantes.

Côtes levées et ndash Côtes levées braisées au soja Blackbird Farm, shiitake et risotto aux pois mange-tout.

Cette méthode de valorisation permet d'éviter de recourir à une liste d'ingrédients peu inspirante, et elle s'applique aussi facilement aux noms de plats (première partie de la description).

Mentionner des noms de marque

En plus d'indiquer l'origine géographique de votre plat, si un ingrédient est fourni par une marque connue et respectée, vous pouvez également mentionner le nom de la marque dans vos descriptions. L'ajout de quelques noms de marque parmi vos descriptions de menu donne l'impression que vous achetez « de bonnes choses », ce qui, dans l'esprit de vos invités, augmente la valeur de tous vos plats.

Décrire le goût des ingrédients inconnus

Si vous écrivez quelque chose dans une description que les gens ne comprennent pas, ils ne commanderont pas cet article. Énumérer le nom d'un ingrédient rare sans aucune information à l'appui aliène les nombreuses personnes qui ne le connaissent pas, et les personnes en groupe (pensez aux déjeuners d'affaires, aux personnes en rendez-vous, etc.) sont souvent gênées de demander des éclaircissements car cela peut les rendre avoir l'air inculte.

Si vous écrivez quelque chose dans une description que les gens ne comprennent pas, ils ne commanderont pas cet article.

Vous pouvez surmonter les pièges de la liste d'un ingrédient peu courant en incluant trois informations dans votre description :

1. Le nom de l'ingrédient
2. Une description du goût de l'ingrédient
3. La catégorie d'aliments à laquelle appartient l'ingrédient

Par exemple, en écrivant &ldquouttery cacio bufala cheese&rdquo, non seulement vous nommez un ingrédient que tout le monde ne connaît pas (cacio bufala), mais vous faites également savoir aux lecteurs que l'ingrédient rare est un type de fromage (la catégorie d'aliments) et que il a un goût de beurre. Cette description permet aux clients d'être beaucoup plus confiants et à l'aise lors de la commande d'un plat. Notez qu'il n'y a pas d'ordre correct pour ces trois informations. Incluez-les simplement tous les trois et suivez l'ordre qui convient à votre situation.

Exemples:
Shakshuka &ndash egguf de ferme cuit dans une sauce de tomates sucrées, de piments et de cumin fumé.
(Catégorie : Oeuf Goût : Sucré

Blistered Shishito Peppers &ndash Poivrons doux en bouchées avec citron grillé et sel en flocons.
(Catégorie : Piments Goût : Doux)

Fournir une &ldquobackstory&rdquo

Comme je l'ai noté précédemment, &ldquosell copy&rdquo suit généralement les ingrédients dans les descriptions de votre menu, et il a pour tâche de &ldquoselling&rdquo vos articles en dehors de tout intérêt généré par les ingrédients. Une manière ingénieuse de créer cette copie est de partager la &ldquobackstory,&rdquo ou l'histoire, derrière le plat.

Je ne vois pas très souvent cette technique efficace utilisée dans les restaurants, et vous n'avez pas besoin d'être rédacteur publicitaire pour générer un tel contenu. En fait, le meilleur endroit pour commencer est avec le chef. D'après mon expérience, les chefs sont généralement pressés par le temps et préfèrent de loin cuisiner plutôt que d'écrire, alors essayez de tirer la trame de fond de chaque élément de menu du chef verbalement tout en utilisant un appareil de dictée. Vous pouvez ensuite transcrire les commentaires et les modifier pour les inclure dans la description du menu.

Voici quelques exemples du type de contenu que vous pouvez générer à partir de cet exercice : Le chef a utilisé cette recette pour sa propre réception de mariage. La recette est un secret de famille de longue date. Le chef a goûté ce plat pendant ses vacances. La grand-mère du chef l'a créé. La durée pendant laquelle l'élément a été dans le menu. Pourquoi la recette mérite-t-elle d'être au menu par rapport aux nombreuses autres options que le chef aurait pu choisir.

Notez que l'origine géographique de certains ingrédients (un facteur mentionné plus haut dans cet article) peut également faire partie de la trame de fond.

Exemples:
Grandma Dot&rsquos Kickin&rsquo Cornbread &ndash Maïs d'été sucré, semoule de maïs moulue sur pierre et une touche de jalapeno. Pain de maïs avec une touche de personnalité et ndash, tout comme Grandma Dot.

Ailes de poulet South Street & ndash Sauce barbecue au chipotle à la pêche fumée, ailes de poulet croustillantes étouffées. Un favori de l'été depuis des années à la fête de quartier de South Street!

Une trame de fond sort le plat du "vieux, même vieux" royaume. Il donne à votre menu sa propre personnalité et permet au plat de se démarquer et de devenir encore plus attrayant. Et rappelez-vous que cette méthode est aussi valable pour un restaurant haut de gamme à service complet que pour un restaurant de restauration rapide.

La trame de fond est essentielle lors de la création d'une description, et son importance s'étend au-delà du menu. Avoir une histoire écrite derrière un élément de menu permet également à vos serveurs de mieux comprendre l'élément, d'être plus confiants pour le suggérer et de mieux le vendre. Dans certains cas, une histoire de plat peut devenir une légende dans votre restaurant.

Utilisez les photographies avec une grande prudence

L'utilisation de photographies d'aliments sur votre menu est un moyen de &ldquodecrire&rdquo visuellement votre plat de menu. Les clients les aiment parce que les images leur permettent d'éviter de lire, et lorsqu'elles sont utilisées avec parcimonie (une seule par page de menu, par exemple) elles peuvent augmenter considérablement les ventes d'un article donné.

Cela dit, l'utilisation de photographies a de gros inconvénients. Pour commencer, les images déprécient un menu, ce qui limite la flexibilité des prix. De plus, les photographies culinaires professionnelles sont souvent plus parfaites que la réalité, et lorsque le plat arrive quelque peu différent, les clients peuvent être déçus. Dans le même ordre d'idées, les attentes irréalistes créées par un photographe professionnel peuvent s'étendre au domaine du goût, et ce n'est certainement pas quelque chose avec lequel vous voulez rivaliser.

Utiliser un langage évocateur

Vos descriptions de menu doivent être plus que factuelles exactes. Ils doivent également créer du désir chez le lecteur, et pour ce faire, vos descriptions doivent engager l'imagination des lecteurs afin qu'ils veuillent faire l'expérience de ce qu'ils lisent.

Exemples (sans inspiration)
&bull Pork Chop &ndash Servi avec du chou braisé aux pommes et du jus.

&bull Gâteau au chocolat &ndash Servi avec framboises et crème fouettée.

Exemples réécrits (évocateurs)
&bull Côtelette de porc grillée au feu de bois &ndash Côtelette de porc Berkshire avec os à double coupe, chou braisé aigre-doux, jus de cidre de pomme.

&bull Gâteau au chocolat 5 étages &ndash Gâteau éponge au chocolat imbibé d'espresso, garniture de ganache au chocolat au lait, coulis de framboises et crème fouettée moelleuse.

Il n'y a pas de mots intrinsèquement bons ou mauvais à utiliser dans vos descriptions, vos choix dépendent de votre situation particulière et de ce que vous pensez être le meilleur reflet de ce que vous essayez d'accomplir.

Il n'y a pas de mots intrinsèquement bons ou mauvais à utiliser dans vos descriptions&hellip

Voici une liste de mots et de phrases pour vous aider à démarrer votre créativité :

aromatique complexe bruine incrusté
digne des dieux nourri à l'herbe fait maison infusé
jutosité pétrir local méticuleusement
bouffe biologique poêlé la quintessence
rôti saisonnier éprouvé par le temps imbattable
vibrant sauvage-attrapé délicieux piquant

L'importance de la langue est soulignée par les éléments suivants :

1. L'impact financier d'une description de menu bien formulée peut être très important. Dans son livre Manger sans réfléchir : pourquoi nous mangeons plus que nous ne le pensons, le professeur Brian Wansink de l'Université Cornell raconte une étude à laquelle il a participé, dans laquelle une cafétéria tentant d'améliorer son image et ses ventes a fait tourner les mêmes plats pendant six semaines, alternant entre les titres de base et descriptifs des plats. Les titres descriptifs ont entraîné une augmentation impressionnante de 27 % des ventes par rapport à leurs homologues de base.

2. La langue peut avoir un impact sur l'impression du client sur le goût d'un plat. Sans blague. Dans la même étude, les participants ont examiné les repas qui utilisaient les titres descriptifs des plats de manière plus positive que les repas identiques qui utilisaient les titres de base.

Vos mots comptent. Prenez-les au sérieux.

Ajustez la longueur de vos descriptions à votre avantage

Il n'y a pas de longueur idéale pour une description, mais voici quelques conseils à ce sujet :

1. Les invités passent un temps limité à lire le menu, alors soyez pratique.

2. Posez-vous la question : vos hamburgers sont-ils décrits plus en détail que vos steaks ? Est-il logique de passer plus de temps à décrire les steaks plutôt que les hamburgers ?

&hellipla longueur d'une description doit refléter un élément&rsquos importance&hellip

En d'autres termes, la longueur d'une description doit refléter l'importance d'un élément, alors gardez vos descriptions les plus longues pour les plats les plus populaires et les plus rentables et limitez les autres plats à des descriptions plus basiques. Le non-respect de cette règle est le problème le plus courant que je vois en ce qui concerne les descriptions de menu, et il est relativement facile à résoudre.

Lorsque vous écrivez en deux langues, facilitez la navigation

Lorsque votre public ne partage pas une langue commune, vous pouvez réduire le temps que les invités passent à rechercher dans votre menu en ayant deux menus séparés (un dans la langue A et l'autre dans la langue B) ou en créant des repères graphiques qui permettent aux invités de naviguez facilement vers la langue souhaitée et deux possibilités incluent la distinction des langues grâce à la couleur de la police ou au texte en italique.

Écrivez vos propres descriptions

Vous devriez utiliser un relecteur après avoir préparé votre menu afin de détecter les erreurs, mais je vous déconseille d'embaucher un rédacteur ou une équipe publicitaire pour rédiger vos descriptions. Cela peut entraîner un menu méconnaissable pour le chef qui a créé les plats, car les écrivains extérieurs peuvent ne pas comprendre le cœur et l'âme du restaurant. Au lieu de cela, l'opérateur ou la personne qui a élaboré le menu est la bonne personne pour le travail.

Garder l'écriture en interne peut aider à donner au menu une personnalité très recherchée et notez que cette personnalité est plus importante qu'une grammaire parfaite. Je plaisante souvent en disant que si vous orthographiez mal un mot sur votre menu, assurez-vous simplement de le faire trois fois pour qu'il "devienne" un mot.

&hellipJe déconseille d'embaucher un rédacteur ou une équipe publicitaire pour rédiger vos descriptions.

Les descriptions de menu doivent venir de votre cœur et de votre âme, et elles doivent vous sembler justes. Les invités et les employés pourront repérer un menu artificiel, et cette impression négative finira par nuire à votre établissement.

En raison de leur plus grande base d'employés, les chaînes de restaurants doivent faire plus d'efforts pour trouver leur cœur et leur âme lors de la rédaction des descriptions de menu. Aussi, pour une organisation de franchise, si les franchisés ne comprennent pas les descriptions, ils n'y croiront pas. Ces problèmes dépassent le cadre de cet article, mais notez que les problèmes créés par le fait d'avoir de nombreux emplacements avec lesquels travailler ne sont pas insurmontables.


Le nom de ville le plus drôle des 50 États

Vous pouvez envoyer votre liste de souhaits de Noël au Père Noël, Indiana, ou obtenir une recharge à Hot Coffee, Mississippi. Qu'il s'agisse d'honorer ses fondateurs, un point de repère local ou sa réputation de bagarre dans les bars, les noms de villes les plus drôles des 50 États affichent un sens de l'humour et de la personnalité.

1. ALABAMA // SCREAMER

Screamer, une communauté non constituée en société dans le sud-est de l'Alabama, a une histoire bruyante. Selon un historien local, le nom peut avoir deux origines. Dans une version de l'histoire, cela vient du fait que les Amérindiens du XIXe siècle chahutaient bruyamment les voyageurs des trains blancs lorsqu'ils passaient devant ce qui était alors une réserve. Les "cris" auraient également pu faire référence au vacarme fait par les ours, les panthères et les chats sauvages locaux.

2. ALASKA // UNALASKA

Weston Renoud, Flickr // CC BY-NC 2.0

Ne vous laissez pas tromper par le nom, Unalaska est aussi alaskienne qu'elle vient. Avec un peu plus de 4500 habitants, Unalaska est la plus grande ville des îles Aléoutiennes. À l'origine, les habitants d'Unangan l'appelaient Agunalaksh, un mot qui signifie « près de la péninsule ». À l'arrivée des commerçants de fourrures russes, l'orthographe s'est transformée en Ounalashka, qui est finalement devenue Unalaska.

3. ARIZONA // POURQUOI

Pourquoi appeler une ville « Pourquoi ? » Cette toute petite communauté près de la frontière américano-mexicaine tire son nom de l'intersection en forme de Y de deux autoroutes voisines. Mais à cause d'une loi de l'Arizona exigeant que les noms de lieux aient au moins trois lettres, « Y » est devenu le « Pourquoi » beaucoup plus existentiel.

4. ARKANSAS // SMACKOVER

Cette ville de 1800 habitants dans le sud de l'Arkansas, à un moment donné l'un des plus grands producteurs de pétrole du pays, a été colonisée par des trappeurs français au début du XIXe siècle. Le nom Smackover vient peut-être du nom français du ruisseau local, Chemin Couvert, qui signifie "chemin couvert" et "sumac couvert" signifie une couverture d'arbres de sumac, une plante locale. D'autres théories font remonter le nom à la légende selon laquelle le pétrole coule " au-dessus du derrick " ou à un colon qui saute " au-dessus du ruisseau ", selon le site Web de l'État.

5. CALIFORNIE // BRUT ET PRÊT

Isaac Crumm, Wikimedia Commons // Domaine public

Les premiers habitants de Rough and Ready, en Californie, étaient prêts à se salir pour leur indépendance. Nommée d'après une société minière portant le même surnom, la ville - avec une population actuelle d'environ 1581 - a été la première à se séparer de l'Union et à devenir sa propre "république" en 1850 pour protester contre les taxes minières, les mandats d'interdiction et les lois. qui n'ont pas été appliqués. Bien que leur rébellion ait été ridiculement de courte durée (la ville a rejoint les États-Unis trois mois plus tard), ses habitants rendent toujours hommage au passé fougueux de Rough and Ready avec une célébration le dernier samedi de juin.

6. COLORADO // SANS NOM

Ce qui a commencé comme une solution temporaire est devenu un point de fierté pour les habitants (actuellement moins de 200) à No Name, Colorado. Selon certaines informations, un responsable du gouvernement a d'abord marqué une sortie nouvellement construite de l'I-70 avec un panneau indiquant « No Name » comme espace réservé. Au moment où les autorités ont commencé à l'étiqueter officiellement, "No Name" avait le soutien de la communauté et il est resté. Les visiteurs peuvent trouver l'endroit près des tunnels No Name, du ruisseau No Name et du sentier de randonnée No Name.

7. CONNECTICUT // HAZARDVILLE

Hazardville, Connecticut, a commencé comme un village industriel du XIXe siècle qui fabriquait de la poudre à canon. Heureusement, ce n'est pas ainsi qu'elle a obtenu son surnom : la ville a été nommée d'après le colonel Augustus George Hazard, qui a acheté et agrandi l'entreprise en 1837.

8. DELAWARE // COIN KETCH

La rumeur dit que Corner Ketch - une communauté non constituée en société dans le comté de New Castle, Delaware - tire son nom d'un bar local agité, dont les clients étaient si querelleurs que les citadins avertiraient les étrangers: "Ils vous ketch au coin. "

9. FLORIDE // DEUX OEUFS

Two Egg, en Floride, tire son nom de la Grande Dépression. Selon la tradition locale, deux jeunes garçons étaient tellement à court d'argent qu'ils ont payé un commerçant local pour du sucre en leur donnant deux œufs. Ces transactions commerciales improvisées se produisaient si régulièrement que les clients ont commencé à qualifier l'établissement de « magasin à deux œufs ». Finalement, le nom a fait son chemin auprès des vendeurs ambulants, qui l'ont répandu dans d'autres villes.

10. GÉORGIE // CLIMAX

Fondée dans les années 1880, la petite ville de Climax, en Géorgie, tire son nom de son emplacement : elle se trouve au point culminant de la voie ferrée entre Savannah et la rivière Chattahoochee.

11. HAWA // VOLCAN

LDELD, Flickr // CC BY-NC-ND 2.0

Un petit bourg confortable près de Hilo, Volcano est adjacent à plusieurs points chauds du volcan. (Désolé.) Vous pouvez parcourir le sentier dormant Kilauea Iki, site d'une éruption de 1959, puis vous arrêter au Lava Rock Café pour prendre un café avant de vous diriger vers le parc national des volcans d'Hawaï.

12. IDAHO // SLICKPOO

Près de Culdesac, dans l'Idaho, se trouve l'assemblage de plusieurs maisons de Slickpoo, une tranche de biens immobiliers qui peut à peine être considérée comme une ville mais qui était autrefois un village animé. A l'origine le site d'une mission catholique, il aurait été offert aux missionnaires par le propriétaire foncier Josiah Slickpoo.

13. ILLINOIS // SANDWICH

Non, il n'est pas nommé d'après la concoction de viande froide. Initialement appelé Almon d'après le promoteur immobilier Almon Cage lors de sa fondation en 1855, Sandwich a obtenu son nom lorsqu'un agent de liaison l'a nommé d'après sa ville natale de Sandwich, dans le New Hampshire. Cependant, il capitalise toujours sur la connotation : la ville organise chaque année un festival du sandwich.

14. INDIANA // PÈRE NOL

Doug Kerr, Flickr // CC BY-SA 2.0

C'est comme Noël tous les jours au Père Noël, dans l'Indiana. Mais l'origine du nom n'était pas si festive. D'après l'histoire, la ville s'appelait d'abord Santa Fe. En 1896, lorsque la ville a voulu se doter d'un bureau de poste, les agents des postes lui ont dit de choisir un autre nom puisque Santa Fe était déjà prise. Quelqu'un a pensé que le Père Noël était une alternative acceptable, et le bureau de poste a accepté. À leur grand désarroi, les enfants ont commencé à envoyer des lettres au Père Noël, dans l'Indiana, avec régularité.

15. IOWA // QU'EST-CE QUE CHEER

Ancienne ville minière du sud-est de l'État, What Cheer a été baptisée Petersburg par Peter Britton, qui s'y installa dans les années 1850. Mais le propriétaire du magasin entreprenant Joseph Andrews, qui a créé le bureau de poste de la ville, a suggéré de l'appeler What Cheer, peut-être après une vieille salutation anglaise. Britton a protesté, mais le nom est resté. Aujourd'hui, What Cheer compte environ 600 habitants, contre un pic de 5 000, et accueille un marché aux puces saisonnier et des événements musicaux dans son opéra.

16. KANSAS // GAZ

Les idiots de Gas savent ce que vous pensez. "Vous venez de passer Gas." « , « Obtenez du gaz ! » Les blagues s'écrivent d'elles-mêmes. Le gaz a obtenu son nom lorsque, sans surprise, du gaz naturel a été découvert dans la région en 1898. Le fermier E.K. Taylor a rapidement vendu 60 acres de ses terres à des intérêts industriels et a divisé le reste en lots, posant les bases de Gas (alias Gas City). Aujourd'hui, il abrite environ 600 personnes.

17. KENTUCKY // BUGTUSSLE

Brian Stansberry, Wikimedia Commons // CC BY 4.0

Le nom de ce petit hameau à la frontière entre le Kentucky et le Tennessee est un hommage, vous l'aurez deviné, à la population locale d'insectes. Les habitants les plus âgés de la ville disent que lorsque les ouvriers aidaient pendant la récolte, ils dormaient dans des granges, sur du foin infesté de doodlebugs. La légende raconte que les ouvriers sont restés si longtemps que les insectes sont devenus assez gros pour « se battre » pour les meilleurs endroits pour faire la sieste.

18. LOUISIANE // UNEEDUS

La Lake Superior Piling Company a établi un établissement de fermes modèles ici dans les années 1920, apportant la prospérité à ce coin de la Louisiane rurale. Les propriétaires de l'entreprise ont modifié leur slogan d'entreprise, « vous avez besoin de nous », dans le nouveau nom de la ville – et apparemment, le sentiment était réciproque. Les résidents auraient fondé une autre communauté agricole modèle à proximité et l'auraient surnommée Weneedu.

19. MAINE // PORC-ÉPIP BRLÉ

Il est facile d'imaginer d'où cette île au large de la côte du Maine tire son nom inhabituel - il suffit de loucher. Située près de Bar Harbor et du parc national Acadia, Burnt Porcupine a des îles sœurs voisines aux noms tout aussi intrigants : Bald Porcupine, Long Porcupine et Sheep Porcupine.

20. MARYLAND // ENNUYEUX

Le village de Boring aurait pu éviter toutes les blagues s'il s'était contenté de conserver le nom original de la ville, Fairview. Mais il y a beaucoup d'autres Fairviews aux États-Unis, donc lorsqu'un bureau de poste a été créé dans le village en 1880, le service postal a demandé un changement de nom. Les résidents ont voté pour honorer leur premier maître de poste, David J. Boring – et il pensait sûrement que la reconnaissance était tout sauf.

21. MASSACHUSETTS // BELCHERTOWN

Alors que nous espérions que Belchertown tire son nom des suites d'un repas particulièrement savoureux, la vraie histoire est un peu moins délicieuse : il porte le nom de Jonathan Belcher, un gouverneur colonial du Massachusetts.

22. MICHIGAN // ENFER

Oui, il y a un enfer sur Terre, et c'est à 15 miles au nord-ouest d'Ann Arbor. Il y a plusieurs histoires qui circulent sur la façon dont ce nom est né, mais celle que la ville elle-même déclare officielle est la suivante : dans les années 1830, le colon de la ville, George Reeves, a passé un accord avec les agriculteurs locaux pour échanger son whisky maison contre du grain ils ont grandi. Lorsque les femmes du fermier savaient que leurs maris étaient en train de s'occuper de Reeves, elles étaient connues pour faire la remarque: "Il est encore allé en enfer." Le nom est resté.

23. MINNESOTA // NIMROD

Lorie Shaull, Flickr // CC BY-SA 2.0

C'est un groupe assez exclusif de Minnesotans qui peuvent prétendre être un Nimrod officiel : seulement 69 au dernier décompte. Bien que la ville n'occupe qu'un mile carré de l'État de Gopher, elle a une grande prétention à la gloire : c'est la ville natale de Dick Stigman, un joueur de baseball professionnel qui a lancé pour les Twins du Minnesota, les Indians de Cleveland et les Red Sox de Boston dans les années 1960. . Quant au nom lui-même, c'est une référence biblique. Dans le livre de la Genèse, Nimrod est décrit comme « un puissant chasseur devant le Seigneur » et est crédité d'avoir supervisé la construction de la tour de Babel.

24. MISSISSIPPI // CAFÉ CHAUD

À l'époque des chevaux et des calèches, l'endroit où se trouve maintenant la ville de Hot Coffee, dans le Mississippi, marquait le point médian entre Natchez, dans le Mississippi, et Mobile, en Alabama, deux destinations de voyage populaires. À la fin des années 1800, une auberge a été érigée et, reconnaissant une bonne opportunité commerciale quand il en a vu une, un homme du nom de L.N. Davis a construit un magasin pour reconstituer les provisions des voyageurs fatigués et a accroché une cafetière à l'extérieur, qui annonçait "le meilleur café chaud du coin". Son secret ? Il utilisait de l'eau de source pour préparer des haricots de la Nouvelle-Orléans, puis adoucissait la boisson avec des jus de mélasse. Bien que le magasin n'existe plus, le java de Davis a fait assez d'impression pour devenir l'homonyme de la ville.

25. MISSOURI // TIGHTWAD

La plupart des légendes entourant le nom de la ville ont tendance à le faire remonter à un maître de poste qui était en colère contre un producteur de pastèques à bas prix qui a vendu un melon promis sous lui pour un bénéfice supplémentaire de 50 cents. Mais de nos jours, le principal attrait de cette petite ville du centre du Missouri est sa banque : des clients de tout le pays ouvrent des comptes ici juste pour pouvoir envoyer des chèques avec le logo Tightwad dessus.

26. MONTANA // PRIEZ

S'il est vrai que vous passerez probablement plus de temps à regarder le ciel à Big Sky Country, la ville de Pray, dans le Montana, n'a pas été nommée comme une suggestion religieuse. Fondé en 1907, il a été nommé en l'honneur du représentant de l'État de l'époque, Charles Nelson Pray.

27. NEBRASKA // AIMANT

z2amiller, Flickr // CC BY-SA 2.0

Après avoir cartographié une ville du nord-est du Nebraska, le colon B.E. Smith a été chargé de le nommer. Il voulait un nom attrayant pour la communauté qui attirerait les visiteurs à travers ses frontières, alors il l'a baptisé Magnet en 1893. Aujourd'hui, la localité abrite environ 75 résidents.

28. NEVADA // JIGGS

À environ 30 miles au sud d'Elko, dans le Nevada, se trouve la petite ville de Jiggs. En 1918, l'homme d'affaires Albert Hankins était propriétaire de l'hôtel local, de la salle de danse et du magasin général, ce qui signifiait essentiellement qu'il possédait toute la ville. À la recherche d'un nouveau nom pour l'endroit, il a pris une suggestion de ses enfants. "Jiggs" était le protagoniste irlandais-américain portant un haut-de-forme de leur bande dessinée préférée Élever le père. Après le changement de nom, l'organisation des femmes de la ville s'est surnommée Maggie's Club en l'honneur de la femme du personnage.

29. NEW HAMPSHIRE // SANDWICH

Le quatrième comte de Sandwich, John Montague, a fait plus qu'inventer un aliment de base pour le déjeuner. En 1763, il a affrété une ville entre la région des lacs et les montagnes blanches du New Hampshire. Et tout comme le genre de sandwich comestible, la ville de Sandwich porte son nom. Le comte a également prêté son titre à la chaîne de montagnes voisine de Sandwich et au dôme de Sandwich.

30. NEW JERSEY // AMOUREUX

Lauren Spinelli

La ville de Loveladies, New Jersey, a en fait été nommée d'après un homme, pas un groupe de femmes. Situé sur l'île de Long Beach, il a commencé comme l'une des stations de sauvetage qui sont apparues sur la côte du New Jersey dans les années 1870. La station a emprunté son nom à une île voisine appartenant à Thomas Lovelady, un chasseur et sportif local. Lorsque la communauté est devenue une ville, elle a testé plusieurs nouveaux titres, dont Club House et Long Beach Park. En 1952, le premier nom de Loveladies est devenu officiel.

31. NOUVEAU MEXIQUE // CUISINE CANDY

Pris en sandwich entre les réserves de Zuni et de Navajo dans l'ouest du Nouveau-Mexique, Candy Kitchen Ranch aurait obtenu son nom lorsqu'un distillateur local de clair de lune avait besoin d'une façade pour cacher ses opérations illicites pendant la Prohibition. Pour obtenir le sucre nécessaire pour concocter des barils de hooch, le moonshiner a créé une confiserie qui produisait des bonbons à la noix de pignon sur le côté. Candy Kitchen n'est pas non plus le seul endroit gourmand dans ce coin rural du Nouveau-Mexique : à 85 miles sur le sentier poussiéreux se trouve un endroit appelé Pie Town !

32. NEW YORK // NEVERSEZ PAS

La vieille ville de Neversink est actuellement coulée sous environ 175 pieds d'eau. Nommée d'après la rivière Neversink, le plus long affluent de la rivière Delaware, la ville de 2000 était l'une des villes malchanceuses de Catskill inondées dans les années 1950 pour créer des réservoirs qui fourniraient de l'eau à New York. Heureusement, la ville a déménagé dans les années 1950, peu de temps après que son ancienne rue principale ait été coulée pour de bon. Cependant, toutes les localités voisines n'ont pas eu cette chance. Les inondations ont forcé les habitants à faire des adieux aigre-doux à la ville désormais sous-marine de … Bittersweet.

33. CAROLINE DU NORD // POURQUOI PAS

G Davis, Flickr // CC BY-NC-ND 2.0

Vers 1860, les habitants du cœur fertile du centre de la Caroline du Nord n'avaient pas de nom pour leur maison. Mais lorsque le bureau de poste des États-Unis a prévu de s'implanter dans la région, les habitants de la ville se sont réunis pour décider d'un nom. Un débat s'ensuit : pourquoi ne pas le nommer ainsi ? Pourquoi ne pas le nommer ainsi ? La discussion a traîné en longueur jusqu'à ce qu'un local frustré intervienne et dise : « Pourquoi ne pas nommer la ville Pourquoi pas et rentrons à la maison ? L'ambivalence l'a emporté.

34. DAKOTA DU NORD // BOULET DE CANON

Cannon Ball, Dakota du Nord tire son nom non pas d'une bataille, mais de curiosités géologiques appelées concrétions. Il y a des millions d'années, les sédiments se sont naturellement cimentés autour des plantes ou des coquillages dans l'État de Peace Garden et se sont durcis en roche, formant des sphères exceptionnellement parfaites qui, vous l'aurez deviné, ressemblent à des boulets de canon. Bien que ces rochers ronds parsèment la rivière Cannonball locale, vous pouvez en regarder davantage si vous parcourez 170 miles à l'ouest jusqu'aux tronçons nord du parc national Theodore Roosevelt.

35. OHIO // KNOCKEMSTIFF

Bien que personne ne puisse exactement déterminer quand la ville de Knockemstiff a acquis son nom étrange, ils peuvent au moins convenir qu'elle l'a certainement mérité. La plupart des histoires sur les débuts de la région, avant qu'elle ne porte son nom inquiétant, impliquent des bagarres dans des bars, du clair de lune et d'autres types de délinquance. Le conte d'origine le plus célèbre, cependant, se concentre sur les conseils d'un prédicateur. Lorsqu'il a été approché par une femme lui demandant comment garder son mari infidèle à la maison et fidèle, le prédicateur a simplement répondu : " Frappez-les. " Suivez ces conseils comme vous le souhaitez. La ville a attiré l'attention du grand public en 2008 lorsque l'auteur Donald Ray Pollock, originaire de Knockemstiff, a publié un livre de 18 nouvelles qui mettent en lumière la vie dans cette communauté rude du Midwest.

36. OKLAHOMA // GENE AUTRY

La communauté anciennement connue sous le nom de Berwyn, Oklahoma, a pris le nom du célèbre cow-boy chanteur après que l'homme lui-même est venu en ville et a acheté un ranch de 1200 acres qu'il transformerait en siège de son Flying A Ranch Rodeo. Quelques années après l'achat, Cecil Crosby, le shérif adjoint du comté de Carter, où se trouvait Berwyn, a suggéré que la ville change son nom pour honorer Autry. Les 227 habitants de la ville ont tous signé une pétition en faveur du changement, la poste et le chemin de fer acceptant de modifier leurs noms peu de temps après. Le 16 novembre 1941, la ville de Berwyn devient officiellement Gene Autry, Oklahoma.Bien qu'Autry ait vendu le Flying A Ranch après la Seconde Guerre mondiale, la ville qui porte son nom reconnaît toujours le regretté acteur de cow-boy avec un musée et un festival du film en son honneur.

37. OREGON // ZIGZAG

La communauté non constituée en société de Zigzag, dans l'Oregon, est un endroit pittoresque situé au milieu de la forêt nationale de Mount Hood. La communauté elle-même porte le nom de la rivière Zigzag, qui s'écoule du glacier Zigzag. Bien que l'histoire du nom soit inconnue, elle pourrait remonter à Joel Palmer, un pionnier du territoire de l'Oregon, qui a décrit les mouvements erratiques nécessaires pour descendre à travers un ravin près du mont Hood : « La manière de descendre est de se tourner directement vers à droite, fais une centaine de mètres en zigzaguant, puis fais un petit tour, et fais des zigzags jusqu'à arriver sous l'endroit où tu es parti puis à droite, et ainsi de suite, jusqu'au fond. Bien qu'il ait été utilisé pour décrire un ravin en particulier, le nom est resté et il s'est finalement transformé en une communauté locale. En plus d'une ville, d'une rivière et d'un glacier, Zigzag donne également son nom à une montagne et un canyon volcaniques.

38. PENNSYLVANIE // RENCONTRE

Ken Lund, Flickr // CC BY-SA 2.0

Le village d'Intercourse dans le comté de Lancaster, en Pennsylvanie, sait ce que vous pensez. "C'est bon, tu peux rire !" dit le site du village. « Nous sommes satisfaits de notre nom. C'est l'amorce de conversation parfaite. Comment la ville a-t-elle obtenu son surnom inhabituel, qu'elle a adopté en 1814 ? Il y a plusieurs possibilités. Selon une théorie, le nom vient du fait que la ville, qui s'appelait à l'origine Cross Keys d'après une taverne locale lors de sa fondation en 1754, se trouvait à l'intersection de deux routes principales. Une autre théorie postule que le nom est une évolution de "Entercourse" car, à l'époque, la ville était située à côté de l'entrée d'un hippodrome. La dernière théorie tourne autour du sens originel du mot relations sexuelles : « connexion ou relations entre des personnes ou des groupes, échange notamment de pensées ou de sentiments ». Le sens sexuel du mot rapports sexuels n'est devenu populaire qu'à la fin du XVIIIe siècle. Intercourse n'est pas le seul nom de ville de Pennsylvanie susceptible de ravir les enfants de 12 ans : à moins de 20 minutes sur la route se trouve la ville Blue Ball. Il a été nommé d'après une auberge des années 1850.

39. RHODE ISLAND // WOONSOCKET

La sixième plus grande ville de Rhode Island était historiquement connue sous le nom de la ville la plus française aux États-Unis, qui se traduit par « la ville la plus française des États-Unis ». Bien que pendant la Dépression, les trois quarts des résidents de Woonsocket étaient d'origine canadienne-française, au recensement de 2000, ce nombre avait chuté à 46,1 %. « Woonsocket », cependant, ne vient pas du français. Les historiens conviennent que le nom fantaisiste de la ville est une corruption d'un mot d'une langue amérindienne, mais ils ne sont pas d'accord sur la langue, encore moins le mot, dont il dérive.

40. CAROLINE DU SUD // KETCHUPTOWN

Cette ville du comté de Horry tire son nom d'un magasin de campagne construit par Herbert Small en 1927, mais pas à cause des condiments qu'il vendait. Chaque semaine, les agriculteurs affluaient dans le magasin de Small pour « se tenir au courant » des nouvelles et des potins. Alors qu'une ville grandissait autour du magasin, le nom est resté.

41. DAKOTA DU SUD // BOUE DE BOUE

Mud Butte a été nommé d'après une butte aride voisine, c'est-à-dire une colline isolée aux flancs escarpés et au sommet plat. En 1981, des archéologues fouillant dans Mud Butte ont déterré le sixième Tyrannosaure rex squelette jamais découvert, après qu'un éleveur local ait finalement appelé un musée sur les os de dinosaures qu'il avait vus sortir d'une falaise sur sa propriété pendant des années.

42. TENNESSE // DIFFICILE

Il existe des théories concurrentes sur la genèse du nom de Difficile. L'un d'eux soutient que lorsque les habitants de la ville ont demandé un bureau de poste, le service postal américain a répondu : « votre nom est difficile », se référant soit à sa prononciation, à son orthographe ou à l'écriture manuscrite sur la demande. Les résidents ont pris la lettre comme un ordre et ont accepté le nom Difficile. L'autre théorie veut que la ville s'est nommée Difficile par dépit après qu'un fonctionnaire des postes a suggéré que son nom était trop difficile à prononcer.

43. TEXAS // DING DONG

Oyoyoy, Wikimedia Commons // CC BY-SA 3.0

En apprenant que la ville de Ding Dong est située dans le comté de Bell, au Texas, vous pouvez raisonnablement conclure que les deux faits sont liés. Mais vous auriez tort. La communauté a été nommée d'après ses fondateurs, la famille Bell, mais ils n'ont aucun lien avec le gouverneur Peter Hansborough Bell, en l'honneur duquel le comté a été nommé.

44. UTAH // CHAPEAU MEXICAIN

Les visiteurs de Mexican Hat, dans l'Utah, n'ont jamais à se demander comment la communauté tire son nom. La réponse est aussi simple que le jour : une formation rocheuse de 60 pieds de large en forme de sombrero sur le côté nord-est de la ville.

45. VERMONT // ROYAUME DES SATANS

Si les noms de villes de la Nouvelle-Angleterre sont une indication, Satan a été terriblement occupé. Le prince des ténèbres a manifestement des franchises dans le Massachusetts, le Connecticut et le Vermont, dont le dernier aurait été nommé par un colon plein de ressentiment qui « s'attendait à des acres fertiles et vallonnées et avait plutôt reçu des rochers et des collines ».

46. ​​VIRGINIE // BUMPASS

Ça se prononce "bump-iss", vous diront les habitants, s'ils vous disent quoi que ce soit. De nombreux résidents de Bumpass ont développé une politique d'interdiction de parler aux étrangers. Peut-être qu'ils sont juste fatigués d'être la cible de toutes les blagues.

47. WASHINGTON // HUMPTULIPS

SchmuckyTheCat, Wikimedia Commons // CC BY-SA 3.0

Cette petite ville, située à environ 25 miles au nord d'Aberdeen (célèbre comme le lieu de naissance de Kurt Cobain), était autrefois un important centre d'exploitation forestière. Aujourd'hui, il est mieux connu pour son nom inhabituel, qui vient d'un mot amérindien local signifiant « difficile à percer ». L'expression est une référence à la rivière Humptulips à proximité, que les Amérindiens avaient l'habitude de faire du canoë en se propulsant avec des poteaux. Le terme à consonance inhabituelle a rendu la région un peu célèbre : Humptulips est mentionné dans les livres Une autre attraction populaire au bord de la route par Tom Robbins et Le monde long par Sir Terry Pratchett.

48. WEST VIRGINIA // FOURCHE LICK

Bien que le nom de cette communauté non constituée en société puisse vous mettre en appétit, il tire probablement son nom d'un léchage de sel à proximité, qui était probablement plus attrayant pour les chevaux et les animaux sauvages que pour les humains. Il y a un ruisseau Lick Fork, une route et bien plus à proximité, donc les opportunités de photos ne manquent pas.

49. WISCONSIN // BOSSTOWN

Cette communauté du comté de Richland, dans le Wisconsin, tire son nom de William Henry Dosch. Surnom : Patron. Selon La romance des noms de lieux du Wisconsin, Dosch était malade quand il était enfant, et il s'est tellement habitué à l'attention qu'il recevait lorsqu'il était malade qu'il est devenu plus tard plutôt autoritaire avec sa famille. Plus tard, il possédait un magasin sur le site d'une ancienne scierie.

50. WYOMING // CHUGWATER

Son Souffler-de l'eau, pas Chug-l'eau. La terre que cette petite ville du Wyoming appelle son foyer était autrefois le territoire de la tribu Mandan, dont le chef aurait été blessé lors d'une chasse au bison et aurait envoyé son fils diriger le groupe de chasse à sa place. Selon le site Web de Chugwater, le fils a déterminé que le moyen le plus simple de tuer le buffle était de le chasser des falaises de craie locales. « Le mot 'chug' », note le site Web de la ville, « décrirait le bruit que le buffle ou la craie qui tombait lorsqu'il touchait le sol ou tombait dans l'eau sous la falaise, selon la version de la légende que vous envie de croire. Les Indiens ont commencé à appeler la région « l'eau à l'endroit où le buffle chug. » » Lorsque les colons blancs sont arrivés dans la région, ils ont utilisé la terminologie amérindienne pour la terre, la surnommant Chug Springs. Un ruisseau local a été nommé Chugwater Creek (d'après Chug Springs), et c'est où la ville tire son nom.

Par Erika Berlin, Stacy Conradt, April Daley, Michele Debczak, Kirstin Fawcett, Shaunacy Ferro, Kate Horowitz, Kat Long, Bess Lovejoy, Erin McCarthy, Jen Pinkowski, Lucas Reilly, Nico Rivero, Jake Rossen, Jay Serafino et Jenn Wood.


Plus de l'histoire

Note aux lecteurs : Audacieux et non censuré, La Chronique d'Austin est la source d'information indépendante d'Austin depuis près de 40 ans, exprimant les préoccupations politiques et environnementales de la communauté et soutenant sa scène culturelle active. Plus que jamais, nous avons besoin de votre soutien pour continuer à fournir à Austin une presse indépendante et libre. Si les vraies nouvelles sont importantes pour vous, veuillez envisager de faire un don de 5 $, 10 $ ou tout ce que vous pouvez vous permettre, pour aider à garder notre journalisme sur les stands.


Une robe de mariée coupe soda ?

Vous devez donner à cette mariée des points de créativité. Je veux dire, nous n'avons jamais vu une robe de mariée faite de tasses à soda auparavant, alors chapeau à elle pour nous avoir offert notre première expérience de robe de tasse à soda. De plus, nous devons lui rendre hommage pour le recyclage, bien que ces gobelets soient probablement neufs. L'association du rouge et du blanc est plutôt Noël…

Et en ce qui concerne les choses de type rosette qu'elle a dans les mains, elle a l'air d'avoir remporté le prix du meilleur poney rouge au gymkhana. Malgré le fait que cette robe ne soit pas du goût de tout le monde, elle a certainement quelques points uniques ici et là, et il y aura forcément des gens qui la porteraient.


Apparence

Dans Le héros perdu, Leo est décrit par Jason comme ressemblant à un « lutin latino du Père Noël », avec des cheveux noirs bouclés, des yeux marron foncé, des oreilles pointues, un visage joyeux et semblable à un elfe, normalement avec un sourire malicieux et espiègle sur le visage, et un petite taille avec une carrure mince et relativement maigre. Il mesure 5'6, environ la même taille que Piper McLean. Le trait le plus notable de Leo est qu'il a un regard dans les yeux qui lui donne l'impression qu'il a pris beaucoup plus de caféine que la limite normale. à Annabeth. Bien que, n'étant pas aussi beau que Jason, Percy et Frank, Leo a été qualifié de "mignon d'une manière maigre" par les nymphes et les ménades de Demigod Diaries, indiquant que Leo est plutôt beau pour un fils du dieu laid , Héphaïstos. Lui aussi, « a inventé le maigre ».

Au cours de House of Hades, Hazel a noté que les cheveux bouclés de Leo étaient devenus plus longs et plus hirsutes, son visage s'était affiné, il ressemblait donc moins à un diablotin et plus à "l'un de ces elfes élancés dans les contes de fées". s'il essayait de repérer quelque chose à l'horizon.


La ville décide de se renommer Rubenville pour des sandwichs gratuits - Recettes

Littlehampton est une ville balnéaire plutôt agréable du West Sussex et à peu près le seul refuge sûr entre Brighton et le port de Chichester (lorsque le yacht navigue).
Cependant, les pontons se trouvent dans la rivière à marée Arun, qui disparaît principalement à marée basse et n'offre une profondeur navigable pour un quillard que pendant une courte période. Il faut donc bien planifier ses passages. Surtout si vous partez vers l'ouest, espérant rejoindre Portsmouth ou Gosport dans la journée et devoir contourner le Selsey Bill notoirement maladroit avec ses canaux étroits et ses rochers dangereux.
Sans surprise, c'est précisément ici que mon auto-barre a décidé de plier bagage, m'offrant le luxe de redécouvrir à quel point il est difficile de virer et d'empanner seul un yacht de grande taille sans un, sans parler de la difficulté de ranger les voiles et de régler lignes et défenses entrant dans la marina de Gosport sans l'autohelm pour prendre en charge le bateau pendant que je travaillais (désolé HMS Queen Elizabeth).
Absolument sanglant, typiquement le Solent, c'est la zone maritime la plus fréquentée dans laquelle j'ai jamais navigué. Cuirassés, cargos, yachts (beaucoup de courses), hors-bord, ferries, paquebots, porte-avions, patrouilleurs absolument tout Tout à fait partout.
Curieusement, le seul navire qui a essayé de me renverser était un autre yacht de merde qui semblait déterminé à passer aussi près de moi que possible, m'obligeant à rester à l'écart (étant un bateau au vent, bien que depuis je n'était pas en course, la règle de dépassement des colregs a préséance) et devenant criard quand je ne le faisais pas, car j'avais tellement réduit la voile pour faciliter le non-barre automatique du bateau que lorsque le vent s'est calmé à ce moment-là J'ai perdu toute direction.
Au moins, il eut la bonne grâce de s'excuser alors qu'il courait au loin.

Le conseil de district d'Arun a commandé une série de six balises gravées sur une recette le long de Littlehampton's River Walk pour refléter l'utilisation historique de l'Oyster Pond local du XVIIIe siècle (maintenant un lac de plaisance) utilisé pour stocker les huîtres ramenées à terre à mesure que le commerce se développait. J'inclus leurs recettes pour votre divertissement, peut-être que je vais essayer une ou deux des moins dégoûtantes à une date future ?
Curieusement pour une ville à l'embouchure de la rivière Arun, aucune des recettes n'est pour le plat local traditionnel d'Arundel Mullet - servi avec une sauce aux anchois, citron, vin rouge, oignon, herbes et muscade.

Je n'ai pris aucune photo de Littlehampton lui-même (enfin, à part les pierres de recette), alors profitez plutôt de ces vues prises en approchant les aiguilles de l'autre côté de l'île de Wight une semaine plus tard. Après avoir réparé la barre automatique chez Gosport avec l'aimable autorisation du concessionnaire Raymarine à proximité.

Histoire vraie - il s'avère qu'il est possible de naviguer (enfin, à la dérive) sur un petit quillard entre les aiguilles au sommet d'une grande marée. Stupide mais possible. Cela a certainement fait sourciller le petit esquif de pêche qui lançait des lignes dans la brèche. Son conseil, après que je lui ai demandé quelle profondeur il avait, était que je serais fou de tenter le passage, et a exprimé sa curiosité quant à savoir si je ne pouvais pas bien voir les horribles rochers pointus sous sa coque (en fait je ne pouvais pas). J'ai donc sauté avec une extrême prudence dans la prise vide laissée lorsque le pilier (en fait) en forme d'aiguille, Lot's Wife, s'est effondré lors d'une tempête de 1764.

Vers la pleine inondation, la marée monte vraiment à travers les aiguilles, et vous seriez vraiment stupide de vous aventurer trop près, mais si vous choisissez votre moment autour des hautes eaux par une belle journée, vous pouvez flotter avec désinvolture entre les piles de craie survivantes sans risquer un empalage trop violent . Au point le moins profond, j'avais un demi-mètre sous la quille, même si je ne sais pas à quel point des morceaux pointus auraient pu s'approcher de mes flancs.


Une nouvelle épicerie et un marché italiens arrivent dans l'ouest de Lawrence Une enquête informelle révèle que les voisins n'aiment pas les changements proposés par Kasold

Une vue aérienne montre Kasold Drive en direction du nord-ouest alors qu'elle se penche près de l'intersection de Harvard Road.

Pour certains d'entre nous, notre expérience de la cuisine italienne ne va pas bien au-delà des spaghettis, des gressins à volonté et d'une sieste induite par les glucides qui se termine généralement lorsque le serveur vous réveille pour vous dire que d'autres gressins sont arrivés. Mais ce n'est pas le seul type de cuisine italienne qui est populaire. Lawrence va goûter à une épicerie fine italienne avec l'ouverture d'une nouvelle entreprise dans l'ouest de Lawrence.

Des travaux sont en cours pour convertir la station-service et le dépanneur Miller Mart en Miceli Market and Deli. Jess Maceli, copropriétaire de l'entreprise avec son épouse Renee, a déclaré qu'il espère que les rénovations seront terminées d'ici la mi-octobre. L'entreprise est située au 3300 W. Sixth St., mais vous la connaissez peut-être mieux en tant que station-service avec une petite cuisine qui a donné naissance à un certain nombre de restaurants à succès. Des restaurants tels que Biemer’s BBQ, Tortas Jalisco et The Basil Leaf Cafe ont tous fait leurs débuts là-bas.

Maceli, cependant, mène cette entreprise un peu différemment. Il ne loue pas d'espace dans le Miller Mart, mais il a plutôt acheté l'ensemble de l'activité du bâtiment et du dépanneur. Il va maintenir le service de carburant et les aspects de dépanneur de l'entreprise, mais il va ajouter des viandes italiennes, des fromages et d'autres produits alimentaires italiens de spécialité à l'entreprise. Il va renommer toute l'entreprise Miceli Market and Deli.

Maceli a voulu posséder un marché italien depuis qu'il a grandi dans la ville de Frontenac, au sud-est du Kansas, qui a un fort héritage italo-américain. Il a également une entreprise de longue date Pallucca's Meat & Deli, où Maceli a passé beaucoup de temps dans son enfance.

"Nous voulions faire quelque chose comme ça depuis 10 ou 12 ans", a déclaré Maceli. « Nous voulons un endroit où vous pouvez obtenir une viande de bonne qualité et un sandwich de bonne qualité. Nous allons essayer d'être plus uniques que ce que vous pouvez trouver ailleurs.

En ce qui concerne la nourriture que le magasin offrira, Maceli a déclaré que le magasin avait conclu un accord pour devenir un détaillant de viandes italiennes de marque Volpi, une entreprise de longue date basée à Saint-Louis qui se présente comme le plus ancien fabricant américain de produits italiens artisanaux. produits carnés. Cela signifie que le salami sera une grande partie de la caisse de charcuterie du magasin, avec plusieurs variétés en vedette. Recherchez également le prosciutto, un jambon cru à l'italienne pour le capocollo, une charcuterie salée souvent assaisonnée de vin, d'ail et d'une variété d'herbes et d'épices qui varient selon la région d'origine et de la mortadelle, qui est une sorte de version italienne de Bologne. (Les Italiens du monde entier font un écart avec leurs Ferrari et crient que la bologne est une version américaine de la mortadelle.) Une saucisse italienne sera également parmi les offres de viande, a déclaré Maceli.

Le fromage italien sera également stocké dans les caisses de charcuterie, donc je suppose que cela signifie tout, du provolone au gorgonzola en passant par le parmigiano-reggiano. Les viandes et les fromages seront vendus à la livre.

La charcuterie proposera également des sandwichs et des paninis sur commande, et Maceli a déclaré qu'il y aurait régulièrement des spécialités de pâtes. Il a dit que sa famille a une recette de rigatoni et de boulettes de viande qui sera un aliment de base du menu. Recherchez également les salades de pâtes et les salades du jardin disponibles à emporter. Finalement, il a déclaré que certaines offres de desserts seraient ajoutées à la caisse de charcuterie, y compris des cannoli faits maison.

La charcuterie peut également proposer de temps en temps de bonnes histoires, notamment pourquoi le nom " 8220Miceli" dans le nom de l'entreprise » est orthographié différemment du « « Maceli » dans le nom de Jess#8217). Jess a dit que cela remonte au fait que son grand-père était un contrebandier à l'époque de la prohibition, et disons simplement qu'après avoir traité avec certaines autorités, grand-père a pensé qu'il serait préférable de changer un peu l'orthographe du nom de la famille. L'orthographe différente peut également aider à éliminer une certaine confusion sur le marché de Lawrence. Le centre-ville de Lawrence abrite la société de restauration de longue date Maceli’s. L'entreprise de restauration et la charcuterie, cependant, n'appartiennent pas aux mêmes personnes et ne sont pas connectées.

Pendant la rénovation de l'espace charcuterie, la station-service et le dépanneur restent ouverts. Maceli exploite également ce côté de l'entreprise et a déclaré que beaucoup de travail avait été consacré au nettoyage de l'installation, à la repeinture, au remodelage des salles de bains et à la refonte générale de l'emplacement.

« Quand nous aurons terminé, le côté gauche sera le dépanneur et le côté droit sera le marché et la charcuterie », a déclaré Maceli.

Dans d'autres nouvelles et notes de la ville :

• Vous devrez déterminer comment une épicerie fine italienne s'intégrera dans votre alimentation. Pendant ce temps, les résidents le long de Kasold Drive tentent de comprendre comment un « régime routier » s'intégrera dans leurs routines quotidiennes. Comme nous l'avons signalé à plusieurs reprises, les ingénieurs de la ville recommandent un « régime routier » pour la partie de Kasold Drive entre la huitième et la 14e rue, ce qui signifie que les ingénieurs recommandent que le nombre de voies soit réduit de deux dans chaque direction à une voie dans chaque direction, plus une voie de virage centrale. L'idée, en partie, est que la route plus étroite sera plus conviviale pour les piétons et les cyclistes.

L'idée n'a pas été universellement aimée, cependant. Eh bien, le commissaire municipal Matthew Herbert a décidé d'essayer d'avoir une meilleure idée de ce que les résidents près de la section de rue pensent de l'idée d'une réduction de voie. Herbert a déclaré sur la page Facebook de son commissaire que lui et sa famille avaient commencé à marcher dans le quartier entourant Kasold et avaient mené une brève enquête auprès des résidents.

Lundi après-midi, Herbert a déclaré qu'il avait reçu 27 réponses de résidents qui étaient contre la proposition de réduction des voies et seulement trois qui y étaient favorables. Certes, je ne pense pas que l'enquête soit scientifique, mais c'est un exercice assez simple pour vérifier auprès des personnes qui vivent près de la route. Je n'ai pas encore eu l'occasion de parler avec Herbert de ses découvertes, mais sur sa page Facebook, il a exprimé sa surprise de voir à quel point les résultats sont déséquilibrés.

"Je pensais que le quartier était contre", a écrit Herbert. “Je suppose que je n'avais tout simplement pas réalisé qu'ils étaient presque unanimement opposés.”

Herbert a également cherché à assurer les résidents qu'aucune décision n'a été prise quant à savoir si les réductions de voies Kasold devraient aller de l'avant.

"Les ingénieurs de la ville ont peut-être décidé de ce qu'ils présenteront comme notre meilleure option, mais sans l'approbation de la commission, ils ne peuvent pas aller de l'avant", a écrit Herbert.

Pour ce que cela vaut, je ne sais pas quand le projet Kasold reviendra en discussion. Il devait être voté juste avant la démission surprise de Jeremy Farmer de la commission municipale. Les retombées de cette démission, cependant, ont amené la ville à retirer l'article de l'examen car il y avait des éléments plus urgents dont la commission devait parler lors de cette réunion. Mais l'article n'a pas réapparu à l'ordre du jour depuis lors. L'élément apparaît sur la liste des « points futurs à l'ordre du jour » que la commission conserve. Mais le projet Kasold n'a pas de date assignée.


Contenu

Ère précolombienne Modifier

Certains historiens considèrent que la zone où se trouve la ville de nos jours n'était pas habitée à l'époque précolombienne, sauf au XVe siècle, lorsque cette vallée a été réservée à la guerre des fleurs parmi les populations d'Itzocan, Tepeaca. , Huejotzingo, Texmelucan et Tlaxcala, les soldats capturés étant utilisés comme victimes de sacrifice. [7]

La fondation de Puebla commence par une lettre de l'évêque de Tlaxcala en 1530, Julián Garcés, à la reine espagnole soulignant la nécessité d'une colonie espagnole entre Mexico et le port de Veracruz. [10] Selon la légende, l'évêque rêvait de l'endroit où construire la ville. Dans ce rêve, il a vu une vallée avec des bois et des prairies traversée par une rivière claire et parsemée de sources d'eau douce sur une terre fertile. Alors qu'il contemplait ce paysage, il aurait vu un groupe d'anges descendre du ciel et tracer la ville. Convaincu d'avoir eu une vision divine, il célébra la messe et emmena quelques frères à la recherche du lieu. A cinq lieues du monastère, il déclara qu'ils avaient trouvé l'endroit indiqué dans le rêve. Cette légende est à l'origine du nom original de Puebla, Puebla de los Ángeles, et de son surnom actuel Angelópolis (littéralement, Cité des Anges). [5] [11]

Armoiries Modifier

Les armoiries de la ville font référence à une ville (le château aux 5 tours) qui est protégée par des anges les lettres K. V. font référence à Charles V, empereur romain germanique (latin : Karolus V), également appelé Charles Ier d'Espagne ci-dessous sont 7 rivières qui traversent la ville.

Ère coloniale Modifier

La ville a été fondée en 1531 dans la vallée de Cuetlaxcoapan en tant que ville espagnole, et non sur la fondation d'une cité-État indigène existante. La date officielle de fondation est le 16 avril 1531, cependant, cette première tentative de colonisation a échoué en raison de l'inondation constante du site juste à côté de la rivière. [10] Plusieurs rivières traversent la vallée de Puebla, le San Francisco, l'Atoyac et l'Alseseca. Cette vallée était bordée par les cités-États indigènes transformées en villes coloniales de Cholula, Tlaxcala, Huejotzingo et Tepeaca, qui comptaient toutes d'importantes populations indigènes. Après la fondation de la ville, cette vallée est devenue la route principale entre Mexico et Veracruz, le port de la côte caraïbe et la liaison avec l'Espagne.

Puebla était une ville et une région importantes dans l'histoire de la Nouvelle-Espagne, car elle se trouvait dans la région centrale de la colonisation espagnole, à mi-chemin entre le port principal et la capitale, avait une importante population indigène et attirait de nombreux colons espagnols. Elle approvisionnait la capitale en produits agricoles cultivés commercialement et devint un centre de production textile locale. [13] Il était bien relié au nord du Mexique, en particulier à la région d'extraction d'argent autour de Zacatecas.

La plupart de la population s'est éloignée de la rive ouest de la rivière San Francisco vers un site plus élevé. Quelques familles sont restées sur place et ont rebaptisé la colonie d'origine Alto de San Francisco. La couronne espagnole a soutenu la fondation de Puebla en tant que ville sans encomiendas, car ce système était abusé et un certain nombre d'Espagnols se retrouvaient sans terre. Puebla a reçu ses armoiries en 1538, et les titres « Noble y Leal » (Noble et Loyal) en 1558, « Muy Noble y Leal Ciudad » (Très Noble et Loyal City) en 1561 et « Muy Noble y Muy Leal Ciudad" (Ville Très Noble et Très Loyale) en 1576. [10]

La disposition de la ville est de conception espagnole classique, centrée sur une place principale, aujourd'hui appelée le Zócalo. Cette place principale était à l'origine rectangulaire, mais plus tard carrée parce que la version précédente était considérée comme laide. Une autre caractéristique majeure de la ville était les marchés hebdomadaires (tianguis), dans lesquels les vendeurs indigènes venaient avec leurs marchandises et denrées alimentaires pour les vendre à la population. Au milieu du XVIe siècle, l'eau était amenée sur la place principale jusqu'à une fontaine nouvellement installée. À la fin du siècle, la ville occupait 120 blocs, dont une grande partie était en construction, avec la nouvelle cathédrale commencée en 1575. [10] Son climat favorable et son emplacement stratégique ont aidé la ville à prospérer, devenant rapidement la deuxième ville la plus importante. en Nouvelle-Espagne. [5] Juan Gutiérrez de Padilla, le compositeur prééminent du XVIIe siècle dans le Nouveau Monde, a passé la majeure partie de sa vie à la cathédrale, de 1620 à 1664 environ.

Le conseil municipal de Puebla, étant composé uniquement d'Espagnols, avait une certaine autonomie dans la politique de la ville et du territoire sous sa juridiction. Ce conseil a annexé les villes d'Amozoc, Totimehuacán et Cuautinchán à son territoire en 1755. En 1786, les terres de Puebla s'étendaient de l'actuel Veracruz aux États de Guerrero. [7] La ​​ville a continué à croître et à être plus réglementée au cours des XVIIe et XVIIIe siècles. Un nouvel hôtel de ville a été construit en 1714 et les tianguis de la place principale ont été remplacés par des stalles en bois dans les années 1770. Les rues ont été pavées de pierre entre 1786 et 1811. [10]

L'activité commerciale a été complètement délogée de la place principale au début du XIXe siècle et placée sur le marché Parian de San Francisco. D'autres places, telles que San Luis, San Antonio, El Carmen, La Concordia et Santa Inés ont été construites. La place principale a subi plusieurs transformations, ajoutant des statues et des jardins. [10] Pendant la guerre mexicaine d'indépendance, le rôle principal de Puebla était l'impression et la distribution du plan pour l'indépendance. [5] En 1827, après l'Indépendance, tous les Espagnols (péninsules) ont été expulsés des terres de la ville. [15]

Début de l'ère républicaine Modifier

En 1847, la ville est prise par les forces américaines du général Winfield Scott, sans qu'un coup de feu ne soit tiré. La garnison américaine a été assiégée dans la ville du 14 septembre au 12 octobre 1847 par les forces irrégulières du général Joaquín Rea et plus tard renforcée par Antonio López de Santa Anna. Le siège a été brisé par la force du général Joseph Lane qui s'est frayé un chemin de Veracruz dans la ville après avoir vaincu Santa Ana lors de la bataille de Huamantla le 9 octobre 1847. Puebla était alors la base de la campagne du général Lane contre le général Rea et les autres guérilleros qui a harcelé la ligne de communication de l'armée américaine. Ces forces sont parties en juillet 1848 après la ratification du traité de Guadalupe Hidalgo. [15]

Lors de l'intervention française au Mexique le 5 mai 1862 à la bataille de Puebla, la défense des forces mexicaines d'Ignacio Zaragoza a vaincu l'armée française du comte de Lorencez. Le nom de la ville a été changé en Puebla de Zaragoza en 1862, par un décret émis par Benito Juárez et la fête "5 de Mayo" (Cinco de Mayo) est un événement annuel majeur ici. [5] La ville est de nouveau attaquée par les Français en 1863, qui réussissent à la prendre. Les forces françaises sont parties en 1866 et la reconstruction a commencé en 1867. [15]

À la fin du 19e et au début du 20e siècle, Puebla est restée importante culturellement et économiquement. Il avait une industrie textile florissante à cette époque. L'immigration en provenance d'Europe a été encouragée et des personnes d'Espagne, d'Italie, d'Allemagne, de France et du Liban sont venues vivre dans la ville.

Dans ce qui est devenu un précurseur de la révolution mexicaine, les frères et sœurs Carmen, Máximo y Aquiles Serdán étaient à l'origine de l'une des premières conspirations contre le gouvernement de Porfirio Diaz. Leurs plans sont découverts et leur maison, située au 6 rue Oriente est encerclée par les troupes fédérales. Une fusillade s'ensuivit, tuant les deux frères Serdán le 18 novembre 1910. [5] Pendant la Révolution mexicaine, la ville fut prise par les forces du général Pablo Gonzalez Garza, puis fut plus tard sous contrôle zapatiste.

Événements récents Modifier

De 1931 jusqu'à la fin du 20ème siècle, la croissance de la ville a stimulé l'absorption des municipalités d'Ignacio Mariscal, San Felipe Hueyotlipan, Resurreccion, San Jeronimo Caleras, San Miguel Canoa et San Francisco Totimehuacán dans la ville. [7] En 1950, par décret du congrès de l'État, la ville a reçu le titre de Heroica Puebla de Zaragoza. En 1977, le gouvernement fédéral a déclaré la ville zone de monuments historiques. En 1987, le centre historique de Puebla a été déclaré site du patrimoine mondial par l'UNESCO. [15]

La ville de Puebla a présenté sa candidature pour tenir le siège de la Zone de libre-échange des Amériques et a brièvement servi de siège de secrétariat intérimaire jusqu'à l'arrêt des négociations en 2005. [16] [17]

La municipalité est située dans la région centre-ouest de l'État de Puebla, à la frontière des municipalités de Santo Domingo Huehutlán, San Andrés Cholula, Teopantlán, Amozoc, Cuauthinchán, Tzicatlacoyan, Cuautlancingo et Ocoyucan, et de l'État de Tlaxcala. [7]

En tant que siège municipal, la ville de Puebla est le gouvernement de 482 autres communautés [18] avec une superficie totale de 534,32 km2. [7] Cependant, 94% de la population de la municipalité de 1.485.941 vit dans la ville proprement dite. [18]

Environnement Modifier

La majeure partie de la municipalité a été déboisée, y compris les parties inférieures du volcan Malinche et toute la Sierra de Amozoc, en raison de l'exploitation forestière et de l'agriculture saisonnière. [7]

La Sierra del Tentzon et les altitudes plus élevées du volcan Malinche conservent encore l'écorégion des forêts de pins et de chênes de la ceinture volcanique trans-mexicaine - avec des forêts de pins, de chênes verts et d'autres espèces d'arbres. [7] Dans les forêts de pins, le pin de Montezuma (Pinus montezumae) est généralement prédominante, avec le pin de Hartweg (Pinus hartwegii) et Pinus teocote dans les zones sèches avec des sols peu profonds. Les forêts de pins et de sapins sont presque entièrement composées de pin de Hartweg (Pinus hartwegii) et sapin sacré (Abies religiosa).

La vie animale se compose principalement de petits mammifères tels que les lapins et les mouffettes, ainsi que d'oiseaux tels que les hiboux, les buses et les oiseaux aquatiques sauvages. [7]

Économie Modifier

Une partie de l'agriculture est toujours pratiquée dans la municipalité, mais la dégradation de l'environnement et la croissance de la ville en font un secteur plus petit de l'économie. Les cultures cultivées comprennent le maïs, les haricots, le blé, l'avoine, les avocats, les poires, les pommes, les pêches, les cerises de Virginie, les aubépines mexicaines, les noix et les sapotes blanches. L'essentiel de l'agriculture se déroule sur de petites parcelles en périphérie de la commune. De même, le bétail tel que les bovins, les porcs, les moutons et les chevaux sont élevés. [7]

L'industrie représente environ quatre-vingts pour cent de l'économie et est principalement basée à la périphérie de la ville ainsi que dans certaines municipalités environnantes. Les principaux produits comprennent les métaux de base, les produits chimiques, les articles électriques et les textiles. Les principaux employeurs sont Hylsa et l'usine automobile Volkswagen. Un secteur en pleine croissance est la transformation des aliments. De nombreuses industries sont regroupées dans des parcs tels que le parc industriel 5 de Mayo, la zone industrielle Resurrección et le parc industriel Puebla 2000. Les centres commerciaux incluent le Angelópolis Lifestyle Center et le Parque Puebla.

Puebla est située dans la vallée de Puebla, également connue sous le nom de vallée de Cuetlaxcoapan, une grande vallée entourée sur quatre côtés par les montagnes et les volcans de la ceinture volcanique trans-mexicaine. Il est situé à 40 kilomètres (25 miles) à l'est des volcans Popocatépetl et Iztaccíhuatl, offrant aux résidents une vue sur leurs sommets enneigés. En raison de la proximité du Popocatépetl, Puebla est parfois exposée aux cendres et à la poussière qui émanent du volcan pendant ses périodes actives, la plus récente ayant eu lieu le 8 mai 2013.

Le volcan endormi de La Malinche est situé au nord de la ville, et le Pico de Orizaba à l'est. Sur le plan hydrologique, la ville fait partie du bassin fluvial d'Atoyac, la rivière traverse les parties nord, est et sud de la municipalité et se connecte au lac de Valsequillo, où le barrage Manuel Ávila Camacho a été construit. Les autres rivières qui traversent la région sont l'Alseseca et la San Francisco.

Sous la classification climatique de Köppen (Köppen : Cwb), Puebla présente un climat de montagne subtropical. Le climat est tempéré par sa haute altitude de 2 200 m (7 217,85 pi). En conséquence, il fait rarement vraiment chaud à Puebla, avec une moyenne de seulement trois jours où les températures dépassent 29 °C (84 °F). Les températures nocturnes sont fraîches à tout moment de l'année. Puebla connaît des hivers secs et froids d'octobre à février, des étés chauds de mars à mai et une saison de mousson de juin à septembre. La vallée a un climat tempéré chaud tandis que les altitudes plus élevées ont des climats froids. La plupart des pluies tombent en été. [7]

Données climatiques pour Puebla, Mexique (1951-2010)
Mois Jan fév Mar avr Peut juin juil août SEP oct nov déc Année
Enregistrement élevé °C (°F) 29.5
(85.1)
32.0
(89.6)
35.0
(95.0)
36.0
(96.8)
36.5
(97.7)
34.0
(93.2)
33.0
(91.4)
33.0
(91.4)
32.0
(89.6)
33.0
(91.4)
31.0
(87.8)
30.5
(86.9)
36.5
(97.7)
Moyenne élevée °C (°F) 23.0
(73.4)
23.9
(75.0)
25.9
(78.6)
27.5
(81.5)
28.0
(82.4)
26.4
(79.5)
25.3
(77.5)
25.3
(77.5)
24.8
(76.6)
24.8
(76.6)
24.4
(75.9)
23.6
(74.5)
25.2
(77.4)
Moyenne quotidienne °C (°F) 13.9
(57.0)
15.0
(59.0)
17.1
(62.8)
19.0
(66.2)
19.8
(67.6)
19.4
(66.9)
18.4
(65.1)
18.4
(65.1)
18.2
(64.8)
17.3
(63.1)
15.8
(60.4)
14.5
(58.1)
17.2
(63.0)
Moyenne basse °C (°F) 4.9
(40.8)
6.2
(43.2)
8.4
(47.1)
10.5
(50.9)
11.7
(53.1)
12.5
(54.5)
11.6
(52.9)
11.5
(52.7)
11.5
(52.7)
9.8
(49.6)
7.2
(45.0)
5.4
(41.7)
9.3
(48.7)
Enregistrement bas °C (°F) −5.5
(22.1)
−1.5
(29.3)
−2.0
(28.4)
1.0
(33.8)
5.0
(41.0)
5.0
(41.0)
4.0
(39.2)
4.5
(40.1)
2.0
(35.6)
0.0
(32.0)
−4.5
(23.9)
−6.0
(21.2)
−6.0
(21.2)
Précipitations moyennes mm (pouces) 12.0
(0.47)
8.5
(0.33)
9.4
(0.37)
28.8
(1.13)
83.5
(3.29)
193.5
(7.62)
161.6
(6.36)
172.4
(6.79)
197.1
(7.76)
79.1
(3.11)
18.0
(0.71)
5.2
(0.20)
969.1
(38.15)
Jours de précipitations moyennes (≥ 0,1 mm) 1.6 1.7 2.4 6.2 12.7 18.2 17.9 18.2 18.7 10.0 3.1 1.2 111.9
Humidité relative moyenne (%) 53 53 47 52 55 63 67 68 65 62 52 60 58
Heures d'ensoleillement mensuelles moyennes 263 280 285 266 245 200 212 202 183 228 259 253 2,876
Source 1 : Servicio Meteorológico National (humidité 1981-2000) [19] [20]
Source 2 : Ogimet (dim. 1981-2010) [21]

Parcs, places et quartiers Modifier

La valeur historique et culturelle de l'architecture de Puebla est l'une des principales raisons pour lesquelles la ville a été choisie comme site du patrimoine mondial de l'UNESCO. Différents styles et techniques tels que le baroque, la Renaissance et le classique sont représentés ici dans plus de 5 000 bâtiments inclus dans le catalogue. [22] Le centre historique est rempli d'églises, de monastères, de manoirs et autres, principalement en pierre de cantera grise, en brique rouge et décorés de tuiles multicolores. Puebla est également considérée comme le « berceau du baroque mexicain » tant dans l'architecture que dans les arts décoratifs, [23] et l'une des cinq villes coloniales les plus importantes du Mexique. [3]

Malgré les nombreux centres commerciaux qui existent aujourd'hui à Puebla, le Zócalo, la place principale, reste le centre culturel, politique et religieux de la ville. [24] De nombreux bâtiments remarquables entourent le Zocalo, notamment l'hôtel de ville, la Casa de los Muñecos et la cathédrale. La plupart des rues de Puebla sont nommées sur un système de numérotation, qui se concentre sur le coin nord-ouest du Zocalo. [25] El Parián est un marché d'art et d'artisanat, à distance de marche de la place. Il se compose principalement d'étals permanents, mais il y a une zone prévue pour les vendeurs qui visitent et vendent leurs marchandises sur des couvertures étalées sur le sol. [11]

Cuexcomate est un cône de geyser de treize mètres de haut pour un diamètre de 23 mètres. Le geyser est inactif et situé dans le quartier La Libertad de la ville de Puebla. Il y a un escalier en colimaçon qui descend dans le cratère lui-même. [26] [27]

Musées et galeries Modifier

Le musée Amparo est installé dans deux bâtiments de l'époque coloniale des XVIIe et XVIIIe siècles, connus sous le nom d'El Hospitalito. L'un était l'hôpital de San Juan de Letrán, qui a été transformé en un collège pour femmes. L'autre est un manoir du XVIIIe siècle. Il a été rattaché à l'hôpital et est ensuite devenu le "Deposito de Mujeres Casadas" (Refuge des femmes mariées). Il a été créé en 1606 pour les femmes dont les maris étaient partis pendant de longues périodes. Cependant, l'idée n'était pas populaire auprès des femmes et en 1609, elle devint l'asile des « femmes perdues », celles obligées d'être isolées pour une raison quelconque. Cette installation a été déplacée dans un autre bâtiment et le bâtiment est devenu une partie du collège des femmes fondé à côté, puis un couvent. Le musée dispose de quatorze salles d'exposition avec des poteries, des stèles et des sculptures des cultures zapotèque, huastèque, maya, olmèque et aztèque ainsi que de beaux meubles et objets religieux de la période coloniale et des exemples d'art contemporain. Ceux-ci représentent les trois époques de l'histoire mexicaine, précolombienne, coloniale et post-indépendance. Sept des salles sont consacrées à des pièces précolombiennes. [28] [29]

La Biblioteca Palafoxiana (Bibliothèque Palafoxiana) a été fondée en 1646 par Juan de Palafox y Mendoza pour le Séminaire de Puebla. Il a fait don de sa propre collection de 5 000 livres au Collège de San Juan pour commencer la collection. C'était la première bibliothèque des Amériques et c'est la seule à avoir survécu jusqu'à nos jours. La salle principale est de style baroque et a été construite en 1773 par l'évêque Francisco Fabian y Fuero qui a également nommé l'institution du nom de Palafox. Aujourd'hui, la bibliothèque contient plus de 42 000 livres, 5 000 manuscrits et autres éléments, qui datent de 1473 à 1910.La bibliothèque a été nommée monument historique du Mexique (Monumento Histórico de México) et l'UNESCO l'a inscrite dans la mémoire du monde. [30]

Le Centro Cultural Santa Rosa est logé dans un bâtiment qui date du 17ème siècle qui était à l'origine le logement des religieuses dominicaines. Plus tard, il devint un couvent nommé en l'honneur de Sainte Rose de Lima. C'est ici que se déroule l'histoire de l'invention du mole poblano. En 1869, il cessa d'être un couvent et devint un hôpital psychiatrique. Au 20ème siècle, le musée de la céramique a été fondé dans la cuisine du bâtiment, le reste du bâtiment étant occupé par des logements pour environ 1500 personnes. En 1973, le Museo de Arte Cultural Poblano a été fondé et en 2000 le nom a été changé pour l'actuel. L'établissement propose des expositions, des spectacles et des cours d'art. [31]

Le Museo de la Revolución (Musée de la Révolution) était la demeure d'Aquiles Serdán au tout début du XXe siècle. Il était politiquement actif dans le mouvement anti-réélection (du président Porfirio Diaz) de l'époque et a été accusé de diffuser de la propagande contre Díaz. La police a attaqué le bâtiment et Serdán et sa famille ont riposté, jusqu'à ce qu'Aquiles soit tué. Le président Francisco I. Madero a séjourné dans la maison en l'honneur de Serdán. Peu de temps après, la famille a déménagé à Mexico et le bâtiment est devenu des appartements et des magasins. Des décennies plus tard, le gouvernement fédéral a acquis le bâtiment de la famille pour le convertir en musée qui est ici aujourd'hui. [32]

Fort Loreto et Fort Guadalupe sont situés dans la partie Centro Civico 5 de Mayo de la ville. Les deux ont joué un rôle déterminant dans la bataille de Puebla le 5 mai 1862. La chapelle du fort de Loreto contient une ancienne chapelle, qui est maintenant le Museo de la No Intervención (Musée de la non-intervention). Il s'agit de commémorer un pacte de non-agression signé par le Mexique et l'Amérique centrale et deux pays d'Amérique du Sud dans les années 1960. Le Museo de Guerra del Fuerte (Musée de la guerre du fort) de Loreto y Guadalupe est également situé dans ce fort. Ce musée contient des canons, des fusils de chasse, des épées, des documents et d'autres objets liés à cette bataille. [33]

La Galería de Arte Contemporáneo y Diseño (Galerie d'art contemporain et de design) est dédiée aux arts visuels tels que la peinture, la sculpture, la céramique, la gravure sur métal, la photographie, la vidéo et autres et appartient au Secrétariat de la Culture de l'État de Puebla. Il est abrité dans l'ancienne usine textile La Violeta, qui date de 1908, et était à l'époque l'une des nombreuses usines de cette région. Ce bâtiment a été rénové entre 1995 et 1998 pour ce musée. [34]

Le Musée international du baroque est un musée d'art baroque conçu par l'architecte japonais Toyoo Itō. Il a ouvert ses portes le 4 février 2016.

Le Museo de José Mariano Bello y Acedo (Musée José Mariano Bello y Acedo) a été initialement fondé avec la collection privée de la famille Bello, ainsi que des œuvres données par des amis. Il a commencé à l'origine comme un musée privé ou une pinacothèque. À la mort de José Mariano, la maison et la collection sont léguées à la ville. [35]

La Casa de Alfeñique doit son nom au travail de mortier complexe qui recouvre sa façade. L'alfeñique est une sorte de bonbon au sucre et aux amandes. Il a été construit par Antonio Santamaría de Incháurregui pour Juan Ignacio Morales, qui était un maître forgeron. Les façades comportent également des balcons en ferronnerie, des corniches et une couronne. La maison a été léguée à l'État par Alejandro Ruiz Olavarrieta en 1896. Elle a d'abord été utilisée pour abriter le premier musée public de la ville de Puebla. La collection contient plus de 1 500 pièces à caractère historique. [36]

Le Museo de Arte (Musée d'Art) a été construit à l'origine pour être le Temple de San Pedro, fondé en 1541 pour être une église et un hôpital. Finalement, il a été établi comme l'hôpital de San Pedro y San Pablo sous la direction de la cathédrale de Tlaxcala. Il fonctionnait comme un hôpital en 1544, mais il engagea des dépenses importantes, l'obligeant à limiter le service aux hommes uniquement. Les arcades de la cour d'honneur furent achevées en 1640, ainsi que sa fontaine et les unités de soins. Dans la première moitié du XVIIIe siècle, l'hôpital a cessé d'être sous le contrôle direct de la cathédrale, passant aux moines de l'ordre de San Juan de Dios. Dans la seconde moitié du siècle, elle commence à loger des soldats afin d'améliorer ses finances. L'hôpital a subi d'importantes réformes au début du XIXe siècle pour améliorer les soins médicaux et a commencé à recevoir des étudiants en médecine de l'Académie de médecine et de chirurgie de Puebla. En 1867, l'établissement est devenu l'Hôpital général del Estado. En 1917, l'hôpital a déménagé dans de nouvelles installations dans la ville. Pendant la majeure partie du 20e siècle, le bâtiment a été utilisé à des fins très diverses. En 1998, un projet de restauration du bâtiment pour son utilisation comme musée d'art vice-royal de Puebla. En 2002, ce musée a été transformé en musée d'art de San Pedro, qui expose des œuvres de différentes époques. [37]

L'atelier-musée d'Erasto Cortés Juárez fut la demeure de l'une des figures majeures des beaux-arts et des arts graphiques de Puebla au XXe siècle. Le musée a été fondé en 2000 et contient plus de 400 pièces de son travail et effets personnels. Le musée accueille également des expositions temporaires, des ateliers et des séminaires. [38]


Voir la vidéo: corrigé (Octobre 2021).