Recettes de cocktails, spiritueux et bars locaux

Les 15 meilleurs restaurants de chaînes tex-mex d'Amérique (diaporama)

Les 15 meilleurs restaurants de chaînes tex-mex d'Amérique (diaporama)

Tacos, burritos et enchiladas à gogo

15) La cantine de Pappasito

En tant qu'avant-poste tex-mex des restaurants Pappas, Pappasito's rend justice à cette cuisine. Selon leur site Web, plus de 3,5 millions de livres de croustilles tortilla sont servies chaque année dans les magasins de la chaîne. Sacré guacamole ! Et en parlant de guacamole, le Pappasito est préparé à table avec de l'avocat frais, des tomates, des oignons, des jalapeños et du jus de citron vert. Ce qui a commencé comme une entreprise de restauration familiale en 1976 s'est développé pour inclure d'autres cuisines comme le grec, le steak et les fruits de mer. Pappasito's reste fidèle à ses racines, avec la majorité de ses emplacements au Texas.

14) Cabane à tacos

Depuis ses débuts à Alamo City, au Texas, en 1978, Taco Cabana a parcouru un long chemin avec plus de 160 emplacements près et autour du Texas. Le restaurant était à l'origine destiné à être un endroit décontracté pour se détendre. Maintenant qu'elle s'est agrandie, la cuisine tex-mex fait fureur. Il n'y a rien de mieux que de s'asseoir sur la terrasse du Taco Cabana pour se retrouver entre amis. Commandez le Cabana Sampler, qui comprend des plats favoris comme des enchiladas au fromage, des tacos croustillants, des flautas au poulet et du guacamole servis avec du riz, des haricots et des tortillas à la farine. La conversation avec des amis ne finira jamais.

13) El Torito

La franchise californienne a ouvert ses portes en 1954 et continue de servir un avant-goût du Mexique avec une touche moderne. Le Street Taco Trio est l'un des favoris, avec une poitrine de poulet adobo, un steak adobo ou des options de flétan grillé et servi avec des haricots et du riz. Ou pour un goût plus audacieux, le pasilla chili relleno rôti au feu vous enflammera la bouche avec le piment pasilla.

12) Chili's

Bien que Chili's soit connu aujourd'hui pour ses fajitas grésillantes, ses hamburgers haut de gamme et ses côtes levées, le restaurant a d'abord été inspiré par une cuisine de chili. Le fondateur Larry Lavine a assisté à une cuisine à Terlingua, au Texas, puis a décidé d'ouvrir un restaurant à Dallas, en 1975, servant des hamburgers, des tacos et du chili. Plus de 1 200 emplacements plus tard, Chili's s'est étendu à 24 pays et a élargi son menu pour inclure des plats américains favoris comme le sandwich Philly cheesesteak et les Chicken Crispers.

11) Del Taco

Lorsque ce joint de tacos a ouvert ses portes en 1964 à Yermo, en Californie, il servait des hamburgers pour 0,24 $ et des tacos, des tostadas et des frites pour 0,19 $. Avance rapide jusqu'à aujourd'hui et, bien que les prix soient différents, ces articles et bien d'autres incitent les clients à revenir. Il existe des tacos à l'américaine comme le taco au poisson pané à la bière ou des choix plus traditionnels comme le tacos al carbon avec carne asada ou poulet, coriandre et oignons dans une tortilla de maïs. Il existe même des options de petit-déjeuner comme des burritos pour satisfaire cette envie Tex-Mex tôt dans la journée.

10) Chuy's

La première de Chuy est apparue en 1982, lorsque Mike Young et John Zapp ont voulu transformer un bâtiment abandonné en restaurant à Austin, au Texas. À son ouverture, le restaurant était délabré, avec des carreaux multicolores, un parking en terre battue, des toilettes extérieures et les seuls ornements sur les murs étaient des peintures de velours de Stevie Wonder et Elvis Presley. Bien que le décor ait changé, une chose qui est restée constante tout au long de ces années est leur cuisine du sud du Texas, du Nouveau-Mexique et régionale mexicaine. Certains des articles populaires de Chuy incluent le chili relleno, qui est un poivre d'Anaheim farci et rôti au feu avec du fromage, du surlonge haché, du poulet et du fromage ou des crevettes et du fromage. Il y a aussi le poulet frit Elvis Green Chile, qui est pané avec des croustilles Lay's et servi avec une sauce au chili vert et du fromage cheddar.

9) Chevys Fresh Mex

En tant que deuxième franchise Tex-Mex en Californie, Chevys promet que toute sa nourriture a été faite à partir de zéro. Fondée en 1986 à Alameda, en Californie, les repas de cette chaîne de restaurants sont conçus pour ressembler à l'expérience de dîner dans une cantine ou un café de ville frontalière au Mexique. L'un des meilleurs plats est les fajitas grésillantes avec du poulet, du steak, des crevettes, des champignons portobello ou des carnitas de porc. La meilleure partie de l'expérience culinaire, cependant, est le fabricant de tortillas de Chevys, surnommé El Machino. Regardez votre tortilla se faire dans cette machine, ce qui ne fait qu'ajouter à la fraîcheur et au plaisir de Chevrolet.

8) Tacos au poisson de Wahoo

Trois frères ont fondé cette chaîne en 1988, en s'inspirant de diverses cultures à travers le monde. Wing, Ed et Mingo ont combiné leur amour du surf avec un mélange de saveurs mexicaines, brésiliennes, hawaïennes et asiatiques pour créer le menu. Les entreprises de surf ont fait don d'autocollants et d'ornements au premier avant-poste, ouvert dans le comté d'Orange, en Californie. Il existe aujourd'hui plus de 50 sites, le menu le plus populaire étant leurs tacos au citron et au poisson (bien sûr).

7) El Pollo Loco

Contrairement à un restaurant tex-mex typique, El Pollo Loco a débuté à Guasave, au Mexique, en 1975 en tant que stand de poulet au bord de la route. Le premier restaurant américain a ouvert ses portes en 1980 à Los Angeles. En anglais, "El Pollo Loco" signifie "The Crazy Chicken", ce dans quoi cette chaîne est spécialisée. Le poulet est mariné dans des herbes, des jus d'agrumes et des épices, puis grillé au feu. Servi dans des burritos, des salades et en entrée, le poulet d'El Pollo Loco fait revenir les clients encore et encore.

6) Cloche à tacos

C'est le plus grand et le plus connu de toutes les chaînes de restaurants tex-mex. Un ancien marine nommé Glen Bell a créé le concept de Taco Bell à San Bernardino, en Californie, lorsqu'il a ouvert un stand de hot-dogs, mais s'est rendu compte que le véritable intérêt résidait dans les éléments de menu alternatifs, les tacos. Il existe aujourd'hui plus de 4 600 franchises Taco Bell dans le monde. Des Crunchwrap Supremes aux Chalupas, Taco Bell a créé des Tex-Mex innovants. Mais celui qui a pris d'assaut le monde est le Doritos Locos Taco, avec plus d'un milliard de dollars de ces pierres précieuses vendues. Le taco génial est composé de bœuf haché, de laitue et de fromage farcis dans une coquille de taco croustillante assaisonnée de Doritos.

5) À la frontière

Ce restaurant incarne la culture Tex-Mex avec son nom et ses débuts en 1986 à Dallas. Tous les plats sont inspirés des goûts du Mexique et du sud du Texas, avec des plats comme des flautas au poulet, des tacos au poulet à l'achiote, du guacamole maison et des tortillas pressées à la main. La chaîne qui était à l'origine basée sur des fajitas et des margaritas grésillantes compte maintenant plus de 160 emplacements et sert une grande variété de véritables plats tex-mex.

4) Moe's Southwest Grill

Connu pour ses noms de menu fous et ses ingrédients de haute qualité, Moe's est génial partout. Ils promettent du poulet sans cage, du porc sans stéroïdes et nourri au grain, du steak nourri à l'herbe et du tofu biologique. De plus, il n'y a pas de micro-ondes, de gras trans ou de MSG. C'est de quoi être heureux lorsque vous prenez une bouchée de leur Homewrecker Burrito, avec du riz, des haricots, du fromage, du pico de gallo, de la laitue, de la crème sure, du guacamole et votre choix de viande. Ou essayez les tacos Funk Meister. Il contient presque les mêmes ingrédients que le burrito, mais est servi sur une tortilla de farine ou de maïs croustillante. Moe's existe depuis 2000, lorsque le premier magasin a ouvert ses portes à Atlanta. Maintenant, avec plus de 460 emplacements dans le monde, l'excentricité et la bonne nourriture de Moe continuent d'être partagées.

3) Gril Mexicain Qdoba

Ce grill mexicain a ouvert ses portes en 1995 à Denver sous un autre nom. Qdoba s'appelait autrefois Zuma, puis Z-TECA Mexican Grill. Mais parce que ces noms étaient trop similaires à d'autres restaurants, le fondateur Anthony Miller et son partenaire Robert Hauser ont opté pour le nom de Qdoba. Il existe aujourd'hui plus de 600 établissements et la chaîne est surtout connue pour ses burritos de style Mission, un concept de San Francisco. Ce sont des burritos personnalisables avec des options comme du maïs chili rôti, du bœuf râpé, des légumes fajitas, une sauce barbecue ancho-chile et un queso aux trois fromages. Fait amusant : il a fallu 47 tentatives aux gens de Qdoba pour créer le mélange parfait du queso aux trois fromages.

2) Baja frais

Cette chaîne californienne a ouvert ses portes en 1990 et, comme son nom l'indique, met l'accent sur les ingrédients frais. Tout est fait à la main et non transformé. Vous ne verrez jamais d'ouvre-boîte, de micro-ondes, de saindoux, de MSG ou de congélateur dans l'un des plus de 200 emplacements de Baja Fresh. Essayez le Baja Bowl rempli de riz, de haricots, de légumes rôtis, d'oignons, de coriandre, de salsa verde et d'un choix de poulet, de carnitas de porc, de steak, de poisson pêché à la ligne ou de crevettes grillées. Ou essayez l'un de leurs burritos haut de gamme.

1) Chipotlé

Le fondateur Steve Ells savait qu'il voulait créer un restaurant avec des ingrédients frais et abordables lorsqu'il a ouvert le premier Chipotle à Denver en 1993. Ce qu'il n'a pas réalisé, c'est à quel point il serait grand et réussi, avec plus de 1 500 établissements dans quatre pays. . À la fin des années 90 et au début des années 2000, Ells a opéré un grand changement qui a révolutionné l'entreprise : il a veillé à ce que tout le porc et le poulet utilisés soient élevés naturellement. Finalement, cela a conduit à l'absence de gras trans au menu, à l'utilisation de bœuf naturellement élevé, et plus encore. Aujourd'hui, Ells mène un grand effort pour faire pression pour que la viande et les produits soient élevés de manière responsable. Et si cela ne suffisait pas, Chipotle est délicieux. Ils sont célèbres pour leurs burritos, leurs bols à burrito et leur guacamole. La nourriture est fraîche et savoureuse, mais la meilleure partie est que vous savez d'où viennent tous les ingrédients de votre repas.


Les 18 meilleures franchises de restaurants mexicains de 2021 (classements mis à jour)

La cuisine mexicaine est extrêmement populaire, en particulier aux États-Unis, où elle est le deuxième style international le plus apprécié, après l'italien. C'est également le deuxième type de menu le plus courant, après les hamburgers, et représente 8 % de l'industrie nationale de la restauration, avec 55 755 restaurants.

L'industrie de la restauration mexicaine aux États-Unis a donc connu une bonne croissance au cours de la majeure partie de la dernière décennie, atteignant une taille de marché d'environ 65 milliards de dollars en 2019. Elle a augmenté plus rapidement que le secteur plus large des biens de consommation et des services. Les franchises dominent sur ce marché, Taco Bell ayant deux fois et demie plus de restaurants que son concurrent non franchisé le plus proche en 2018, et Qdoba et Moe's prenant les troisième et quatrième places dans la liste des chaînes les plus importantes.

Il y a beaucoup d'argent dans les affaires mexicaines. Plus de la moitié des restaurants mexicains ont des ventes annuelles moyennes de 500 000 $ à 1 million de dollars. Leur place dans l'industrie de la restauration rapide signifie que cela est souvent réalisé grâce à de faibles marges et des ventes élevées.

La cuisine mexicaine couvre une gamme de plus en plus large de restaurants, de la cuisine traditionnelle à la cuisine fusion en passant par la nouvelle cuisine mexicaine, des stands de tacos au bord de la route aux restaurants assis. Bien que le plus souvent combinée avec des aliments de base du sud des États-Unis pour former le Tex-Mex, la cuisine mexicaine se mêle de plus en plus à d'autres cuisines pour créer de nouvelles saveurs audacieuses, telles que la Californie-Mexicaine et la Mexicaine-Coréenne.

C'est un style de nourriture qui va bien avec un modèle de salle à manger franchisable. Sur les 58 % de restaurants mexicains qui étaient des restaurants à service complet en 2017, 97 % étaient des restaurants de style décontracté ou familial. Sur les 42 % qui offraient un service limité, 52 % faisaient partie d'une chaîne de restaurants. Il s'agit d'un style de restauration détendu, accessible et souvent associé à une marque familière et répandue - parfait pour une franchise.

Une partie de l'attrait de la cuisine mexicaine est le menu large et varié. Alors que certains restaurants sont connus pour un plat particulier, comme les burritos ou les tacos, la plupart servent une variété de styles et de garnitures. Il est facile de proposer une option végétarienne avec une garniture de légumes épicés au lieu de viande, et de rendre ce végétalien en omettant les produits laitiers. Les salsas, les sauces et les piments supplémentaires pimentent les plats et créent beaucoup de choix avec une gamme de saveurs. C'est une expérience culinaire qui peut s'adapter à toutes sortes de palais et d'exigences alimentaires, ce qui la rend facilement adaptable au marché moderne.

L'autre avantage clé de la cuisine mexicaine est qu'elle est relativement peu coûteuse. Cela a contribué à accroître sa popularité et à fournir des clients fidèles. Il offre également une certaine protection contre les périodes économiquement difficiles, lorsque les gens recherchent des aliments réconfortants bon marché.

Comme de nombreux restaurants, les restaurants mexicains ont souffert de l'impact du COVID-19. La taille du marché américain a chuté d'environ 12,3% en 2020, à 54,6 milliards de dollars, son plus bas niveau depuis 2015. Cela a entraîné des pertes importantes pour l'industrie en Amérique et au-delà, y compris la faillite de la chaîne Rubio's et la fermeture d'un- tiers des magasins Wahaca au Royaume-Uni. Parce que les éléments séparés sont souvent assemblés immédiatement avant de manger, la nourriture mexicaine n'a pas toujours été aussi orientée vers les plats à emporter que les concurrents tels que la pizza, ce qui la rendait plus vulnérable aux défis d'un monde verrouillé.

Heureusement, les ajustements à la nouvelle situation ont permis aux restaurateurs de s'adapter. L'accent accru mis sur la livraison et les plats à emporter a permis aux restaurants de rester en activité alors qu'ils ne pouvaient pas avoir de clients assis, et a fourni à ces clients un sentiment de normalité bien nécessaire. Alors que les vaccins sont déployés en 2021, le statu quo devrait commencer à revenir, et bien que les impacts économiques de la pandémie soient susceptibles de se faire sentir pendant longtemps, le prix relativement bas de la nourriture mexicaine devrait signifier que ces restaurants font mieux que beaucoup d'autres pendant une récession.

Le schéma de reprise du secteur de la restauration est particulièrement positif pour les franchisés. Les grandes chaînes semblent mieux récupérer que les restaurants indépendants. Qu'il s'agisse de la reconnaissance de la marque, de la fidélisation de la clientèle ou des structures de soutien disponibles, faire partie d'une marque reconnue est un avantage pour traverser la tempête COVID. À mesure que l'économie se redressera et que les gens auront l'argent pour manger davantage, les franchises seront également en bonne position pour combler les lacunes là où d'autres entreprises ont fermé.

Les tendances à plus long terme alimenteront également les franchises de restaurants mexicains. Les populations d'immigrants ont joué un grand rôle dans la popularisation de la nourriture mexicaine et dans la fourniture à l'industrie d'une solide clientèle aux États-Unis. Malgré les récentes mesures anti-immigrants, le nombre d'immigrants devrait augmenter en 2020, créant des opportunités pour l'industrie. À mesure que la population américaine augmente en taille et en diversité, l'industrie de la restauration mexicaine augmentera également.


Les 18 meilleures franchises de restaurants mexicains de 2021 (classements mis à jour)

La cuisine mexicaine est extrêmement populaire, en particulier aux États-Unis, où elle est le deuxième style international le plus apprécié, après l'italien. C'est également le deuxième type de menu le plus courant, après les hamburgers, et représente 8 % de l'industrie nationale de la restauration, avec 55 755 restaurants.

L'industrie de la restauration mexicaine aux États-Unis a donc connu une bonne croissance au cours de la majeure partie de la dernière décennie, atteignant une taille de marché d'environ 65 milliards de dollars en 2019. Elle a augmenté plus rapidement que le secteur plus large des biens de consommation et des services. Les franchises dominent sur ce marché, Taco Bell ayant deux fois et demie plus de restaurants que son concurrent non franchisé le plus proche en 2018, et Qdoba et Moe's prenant les troisième et quatrième places dans la liste des chaînes les plus importantes.

Il y a beaucoup d'argent dans les affaires mexicaines. Plus de la moitié des restaurants mexicains ont des ventes annuelles moyennes de 500 000 $ à 1 million de dollars. Leur place dans l'industrie de la restauration rapide signifie que cela est souvent réalisé grâce à de faibles marges et des ventes élevées.

La cuisine mexicaine couvre une gamme de plus en plus large de restaurants, de la cuisine traditionnelle à la cuisine fusion en passant par la nouvelle cuisine mexicaine, des stands de tacos au bord de la route aux restaurants assis. Bien que le plus souvent combinée avec des aliments de base du sud des États-Unis pour former le Tex-Mex, la cuisine mexicaine se mêle de plus en plus à d'autres cuisines pour créer de nouvelles saveurs audacieuses, telles que la Californie-Mexicaine et la Mexicaine-Coréenne.

C'est un style de nourriture qui va bien avec un modèle de salle à manger franchisable. Sur les 58 % de restaurants mexicains qui étaient des restaurants à service complet en 2017, 97 % étaient des restaurants de style décontracté ou familial. Sur les 42 % qui offraient un service limité, 52 % faisaient partie d'une chaîne de restaurants. Il s'agit d'un style de restauration détendu, accessible et souvent associé à une marque familière et répandue - parfait pour une franchise.

Une partie de l'attrait de la cuisine mexicaine est le menu large et varié. Alors que certains restaurants sont connus pour un plat particulier, comme les burritos ou les tacos, la plupart servent une variété de styles et de garnitures. Il est facile de proposer une option végétarienne avec une garniture de légumes épicés au lieu de viande, et de rendre ce végétalien en omettant les produits laitiers. Les salsas, les sauces et les piments supplémentaires pimentent les plats et créent beaucoup de choix avec une gamme de saveurs. C'est une expérience culinaire qui peut s'adapter à toutes sortes de palais et d'exigences alimentaires, ce qui la rend facilement adaptable au marché moderne.

L'autre avantage clé de la cuisine mexicaine est qu'elle est relativement peu coûteuse. Cela a contribué à accroître sa popularité et à fournir des clients fidèles. Il offre également une certaine protection contre les périodes économiquement difficiles, lorsque les gens recherchent des aliments réconfortants bon marché.

Comme de nombreux restaurants, les restaurants mexicains ont souffert de l'impact du COVID-19. La taille du marché américain a chuté d'environ 12,3% en 2020, à 54,6 milliards de dollars, son point le plus bas depuis 2015. Cela a entraîné des pertes importantes pour l'industrie en Amérique et au-delà, y compris la faillite de la chaîne Rubio's et la fermeture d'un- tiers des magasins Wahaca au Royaume-Uni. Parce que les éléments séparés sont souvent assemblés immédiatement avant de manger, la nourriture mexicaine n'a pas toujours été aussi orientée vers les plats à emporter que les concurrents tels que la pizza, ce qui la rendait plus vulnérable aux défis d'un monde verrouillé.

Heureusement, les ajustements à la nouvelle situation ont permis aux restaurateurs de s'adapter. L'accent accru mis sur la livraison et les plats à emporter a permis aux restaurants de rester en activité alors qu'ils ne pouvaient pas avoir de clients assis, et a fourni à ces clients un sentiment de normalité bien nécessaire. Alors que les vaccins sont déployés en 2021, le statu quo devrait commencer à revenir, et bien que les impacts économiques de la pandémie soient susceptibles de se faire sentir pendant longtemps, le prix relativement bas de la nourriture mexicaine devrait signifier que ces restaurants font mieux que beaucoup d'autres pendant une récession.

Le schéma de reprise du secteur de la restauration est particulièrement positif pour les franchisés. Les grandes chaînes semblent mieux récupérer que les restaurants indépendants. Qu'il s'agisse de la reconnaissance de la marque, de la fidélisation de la clientèle ou des structures de soutien disponibles, faire partie d'une marque reconnue est un avantage pour traverser la tempête COVID. À mesure que l'économie se redressera et que les gens auront l'argent pour manger davantage, les franchises seront également en bonne position pour combler les lacunes là où d'autres entreprises ont fermé.

Les tendances à plus long terme alimenteront également les franchises de restaurants mexicains. Les populations d'immigrants ont joué un grand rôle dans la popularisation de la nourriture mexicaine et dans la fourniture à l'industrie d'une solide clientèle aux États-Unis. Malgré les récentes mesures anti-immigrants, le nombre d'immigrants devrait augmenter en 2020, créant des opportunités pour l'industrie. À mesure que la population américaine augmente en taille et en diversité, l'industrie de la restauration mexicaine augmentera également.


Les 18 meilleures franchises de restaurants mexicains de 2021 (classements mis à jour)

La cuisine mexicaine est extrêmement populaire, en particulier aux États-Unis, où elle est le deuxième style international le plus apprécié, après l'italien. C'est également le deuxième type de menu le plus courant, après les hamburgers, et représente 8 % de l'industrie nationale de la restauration, avec 55 755 restaurants.

L'industrie de la restauration mexicaine aux États-Unis a donc connu une bonne croissance au cours de la majeure partie de la dernière décennie, atteignant une taille de marché d'environ 65 milliards de dollars en 2019. Elle a augmenté plus rapidement que le secteur plus large des biens de consommation et des services. Les franchises dominent sur ce marché, Taco Bell ayant deux fois et demie plus de restaurants que son concurrent non franchisé le plus proche en 2018, et Qdoba et Moe's prenant les troisième et quatrième places dans la liste des chaînes les plus importantes.

Il y a beaucoup d'argent dans les affaires mexicaines. Plus de la moitié des restaurants mexicains ont des ventes annuelles moyennes de 500 000 $ à 1 million de dollars. Leur place dans l'industrie de la restauration rapide signifie que cela est souvent réalisé grâce à de faibles marges et des ventes élevées.

La cuisine mexicaine couvre une gamme de plus en plus large de restaurants, de la cuisine traditionnelle à la cuisine fusion en passant par la nouvelle cuisine mexicaine, des stands de tacos au bord de la route aux restaurants assis. Bien que le plus souvent combinée avec des aliments de base du sud des États-Unis pour former le Tex-Mex, la cuisine mexicaine se mêle de plus en plus à d'autres cuisines pour créer de nouvelles saveurs audacieuses, telles que la Californie-Mexicaine et la Mexicaine-Coréenne.

C'est un style de nourriture qui va bien avec un modèle de salle à manger franchisable. Sur les 58 % de restaurants mexicains qui étaient des restaurants à service complet en 2017, 97 % étaient des restaurants de style décontracté ou familial. Sur les 42 % qui offraient un service limité, 52 % faisaient partie d'une chaîne de restaurants. Il s'agit d'un style de restauration détendu, accessible et souvent associé à une marque familière et répandue - parfait pour une franchise.

Une partie de l'attrait de la cuisine mexicaine est le menu large et varié. Alors que certains restaurants sont connus pour un plat particulier, comme les burritos ou les tacos, la plupart servent une variété de styles et de garnitures. Il est facile de proposer une option végétarienne avec une garniture de légumes épicés au lieu de viande, et de rendre ce végétalien en omettant les produits laitiers. Les salsas, les sauces et les piments supplémentaires pimentent les plats et créent beaucoup de choix avec une gamme de saveurs. C'est une expérience culinaire qui peut s'adapter à toutes sortes de palais et d'exigences alimentaires, ce qui la rend facilement adaptable au marché moderne.

L'autre avantage clé de la cuisine mexicaine est qu'elle est relativement peu coûteuse. Cela a contribué à accroître sa popularité et à fournir des clients fidèles. Il offre également une certaine protection contre les périodes économiquement difficiles, lorsque les gens recherchent des aliments réconfortants bon marché.

Comme de nombreux restaurants, les restaurants mexicains ont souffert de l'impact du COVID-19. La taille du marché américain a chuté d'environ 12,3% en 2020, à 54,6 milliards de dollars, son point le plus bas depuis 2015. Cela a entraîné des pertes importantes pour l'industrie en Amérique et au-delà, y compris la faillite de la chaîne Rubio's et la fermeture d'un- tiers des magasins Wahaca au Royaume-Uni. Parce que les éléments séparés sont souvent assemblés immédiatement avant de manger, la nourriture mexicaine n'a pas toujours été aussi orientée vers les plats à emporter que les concurrents tels que la pizza, ce qui la rendait plus vulnérable aux défis d'un monde verrouillé.

Heureusement, les ajustements à la nouvelle situation ont permis aux restaurateurs de s'adapter. L'accent accru mis sur la livraison et les plats à emporter a permis aux restaurants de rester en activité alors qu'ils ne pouvaient pas avoir de clients assis, et a fourni à ces clients un sentiment de normalité bien nécessaire. Alors que les vaccins sont déployés en 2021, le statu quo devrait commencer à revenir, et bien que les impacts économiques de la pandémie soient susceptibles de se faire sentir pendant longtemps, le prix relativement bas de la nourriture mexicaine devrait signifier que ces restaurants font mieux que beaucoup d'autres pendant une récession.

Le schéma de reprise du secteur de la restauration est particulièrement positif pour les franchisés. Les grandes chaînes semblent mieux récupérer que les restaurants indépendants. Qu'il s'agisse de la reconnaissance de la marque, de la fidélisation de la clientèle ou des structures de soutien disponibles, faire partie d'une marque reconnue est un avantage pour traverser la tempête COVID. À mesure que l'économie se redressera et que les gens auront l'argent pour manger davantage, les franchises seront également en bonne position pour combler les lacunes là où d'autres entreprises ont fermé.

Les tendances à plus long terme alimenteront également les franchises de restaurants mexicains. Les populations d'immigrants ont joué un grand rôle dans la popularisation de la nourriture mexicaine et dans la fourniture à l'industrie d'une solide clientèle aux États-Unis. Malgré les récentes mesures anti-immigrants, le nombre d'immigrants devrait augmenter en 2020, créant des opportunités pour l'industrie. À mesure que la population américaine augmente en taille et en diversité, l'industrie de la restauration mexicaine augmentera également.


Les 18 meilleures franchises de restaurants mexicains de 2021 (classements mis à jour)

La cuisine mexicaine est extrêmement populaire, en particulier aux États-Unis, où elle est le deuxième style international le plus apprécié, après l'italien. C'est également le deuxième type de menu le plus courant, après les hamburgers, et représente 8 % de l'industrie nationale de la restauration, avec 55 755 restaurants.

L'industrie de la restauration mexicaine aux États-Unis a donc connu une bonne croissance au cours de la majeure partie de la dernière décennie, atteignant une taille de marché d'environ 65 milliards de dollars en 2019. Elle a augmenté plus rapidement que le secteur plus large des biens de consommation et des services. Les franchises dominent sur ce marché, Taco Bell ayant deux fois et demie plus de restaurants que son concurrent non franchisé le plus proche en 2018, et Qdoba et Moe's prenant les troisième et quatrième places dans la liste des chaînes les plus importantes.

Il y a beaucoup d'argent dans les affaires mexicaines. Plus de la moitié des restaurants mexicains ont des ventes annuelles moyennes de 500 000 $ à 1 million de dollars. Leur place dans l'industrie de la restauration rapide signifie que cela est souvent réalisé grâce à de faibles marges et des ventes élevées.

La cuisine mexicaine couvre une gamme de plus en plus large de restaurants, de la cuisine traditionnelle à la cuisine fusion en passant par la nouvelle cuisine mexicaine, des stands de tacos au bord de la route aux restaurants assis. Bien que le plus souvent combinée avec des aliments de base du sud des États-Unis pour former le Tex-Mex, la cuisine mexicaine se mêle de plus en plus à d'autres cuisines pour créer de nouvelles saveurs audacieuses, telles que la Californie-Mexicaine et la Mexicaine-Coréenne.

C'est un style de nourriture qui va bien avec un modèle de salle à manger franchisable. Sur les 58 % de restaurants mexicains qui étaient des restaurants à service complet en 2017, 97 % étaient des restaurants de style décontracté ou familial. Sur les 42 % qui offraient un service limité, 52 % faisaient partie d'une chaîne de restaurants. Il s'agit d'un style de restauration détendu, accessible et souvent associé à une marque familière et répandue - parfait pour une franchise.

Une partie de l'attrait de la cuisine mexicaine est le menu large et varié. Alors que certains restaurants sont connus pour un plat particulier, comme les burritos ou les tacos, la plupart servent une variété de styles et de garnitures. Il est facile de proposer une option végétarienne avec une garniture de légumes épicés au lieu de viande, et de rendre ce végétalien en omettant les produits laitiers. Les salsas, les sauces et les piments supplémentaires pimentent les plats et créent beaucoup de choix avec une gamme de saveurs. C'est une expérience culinaire qui peut s'adapter à toutes sortes de palais et d'exigences alimentaires, ce qui la rend facilement adaptable au marché moderne.

L'autre avantage clé de la cuisine mexicaine est qu'elle est relativement peu coûteuse. Cela a contribué à accroître sa popularité et à fournir des clients fidèles. Il offre également une certaine protection contre les périodes économiquement difficiles, lorsque les gens recherchent des aliments réconfortants bon marché.

Comme de nombreux restaurants, les restaurants mexicains ont souffert de l'impact du COVID-19. La taille du marché américain a chuté d'environ 12,3% en 2020, à 54,6 milliards de dollars, son point le plus bas depuis 2015. Cela a entraîné des pertes importantes pour l'industrie en Amérique et au-delà, y compris la faillite de la chaîne Rubio's et la fermeture d'un- tiers des magasins Wahaca au Royaume-Uni. Parce que les éléments séparés sont souvent assemblés immédiatement avant de manger, la nourriture mexicaine n'a pas toujours été aussi orientée vers les plats à emporter que les concurrents tels que la pizza, ce qui la rendait plus vulnérable aux défis d'un monde verrouillé.

Heureusement, les ajustements à la nouvelle situation ont permis aux restaurateurs de s'adapter. L'accent accru mis sur la livraison et les plats à emporter a permis aux restaurants de rester en activité alors qu'ils ne pouvaient pas avoir de clients assis, et a fourni à ces clients un sentiment de normalité bien nécessaire. Alors que les vaccins sont déployés en 2021, le statu quo devrait commencer à revenir, et bien que les impacts économiques de la pandémie soient susceptibles de se faire sentir pendant longtemps, le prix relativement bas de la nourriture mexicaine devrait signifier que ces restaurants font mieux que beaucoup d'autres pendant une récession.

Le schéma de reprise du secteur de la restauration est particulièrement positif pour les franchisés. Les grandes chaînes semblent mieux récupérer que les restaurants indépendants. Qu'il s'agisse de la reconnaissance de la marque, de la fidélisation de la clientèle ou des structures de soutien disponibles, faire partie d'une marque reconnue est un avantage pour traverser la tempête COVID. À mesure que l'économie se redressera et que les gens auront l'argent pour manger davantage, les franchises seront également en bonne position pour combler les lacunes là où d'autres entreprises ont fermé.

Les tendances à plus long terme alimenteront également les franchises de restaurants mexicains. Les populations d'immigrants ont joué un grand rôle dans la popularisation de la nourriture mexicaine et dans la fourniture à l'industrie d'une solide clientèle aux États-Unis. Malgré les récentes mesures anti-immigrants, le nombre d'immigrants devrait augmenter en 2020, créant des opportunités pour l'industrie. À mesure que la population américaine augmente en taille et en diversité, l'industrie de la restauration mexicaine augmentera également.


Les 18 meilleures franchises de restaurants mexicains de 2021 (classements mis à jour)

La cuisine mexicaine est extrêmement populaire, en particulier aux États-Unis, où elle est le deuxième style international le plus apprécié, après l'italien. C'est également le deuxième type de menu le plus courant, après les hamburgers, et représente 8 % de l'industrie nationale de la restauration, avec 55 755 restaurants.

L'industrie de la restauration mexicaine aux États-Unis a donc connu une bonne croissance au cours de la majeure partie de la dernière décennie, atteignant une taille de marché d'environ 65 milliards de dollars en 2019. Elle a augmenté plus rapidement que le secteur plus large des biens de consommation et des services. Les franchises dominent sur ce marché, Taco Bell ayant deux fois et demie plus de restaurants que son concurrent non franchisé le plus proche en 2018, et Qdoba et Moe's prenant les troisième et quatrième places dans la liste des chaînes les plus importantes.

Il y a beaucoup d'argent dans les affaires mexicaines. Plus de la moitié des restaurants mexicains ont des ventes annuelles moyennes de 500 000 $ à 1 million de dollars. Leur place dans l'industrie de la restauration rapide signifie que cela est souvent réalisé grâce à de faibles marges et des ventes élevées.

La cuisine mexicaine couvre une gamme de plus en plus large de restaurants, de la cuisine traditionnelle à la cuisine fusion en passant par la nouvelle cuisine mexicaine, des stands de tacos au bord de la route aux restaurants assis. Bien que le plus souvent combinée avec des aliments de base du sud des États-Unis pour former le Tex-Mex, la cuisine mexicaine se mêle de plus en plus à d'autres cuisines pour créer de nouvelles saveurs audacieuses, telles que la Californie-Mexicaine et la Mexicaine-Coréenne.

C'est un style de nourriture qui va bien avec un modèle de salle à manger franchisable. Sur les 58 % de restaurants mexicains qui étaient des restaurants à service complet en 2017, 97 % étaient des restaurants de style décontracté ou familial. Sur les 42 % qui offraient un service limité, 52 % faisaient partie d'une chaîne de restaurants. Il s'agit d'un style de restauration détendu, accessible et souvent associé à une marque familière et répandue - parfait pour une franchise.

Une partie de l'attrait de la cuisine mexicaine est le menu large et varié. Alors que certains restaurants sont connus pour un plat particulier, comme les burritos ou les tacos, la plupart servent une variété de styles et de garnitures. Il est facile de proposer une option végétarienne avec une garniture de légumes épicés au lieu de viande, et de rendre ce végétalien en omettant les produits laitiers. Les salsas, les sauces et les piments supplémentaires pimentent les plats et créent beaucoup de choix avec une gamme de saveurs. C'est une expérience culinaire qui peut s'adapter à toutes sortes de palais et d'exigences alimentaires, ce qui la rend facilement adaptable au marché moderne.

L'autre avantage clé de la cuisine mexicaine est qu'elle est relativement peu coûteuse. This has helped to drive its popularity and provide repeat business. It also provides some protection against economically challenging times, when people seek inexpensive comfort food.

Like many eateries, Mexican restaurants suffered from the impact of COVID-19. The US market size fell by an estimated 12.3% in 2020, to $54.6 billion, its lowest point since 2015. This has led to significant losses for the industry in America and beyond, including the bankruptcy of the Rubio’s chain and the closure of one-third of the Wahaca stores in the UK. Because the separate elements are often assembled immediately before eating, Mexican food hasn’t traditionally been as oriented toward takeaway as competitors such as pizza, and this made it more vulnerable to the challenges of a lockdown world.

Fortunately, adjustments to the new situation have allowed restaurants to adapt. An increased focus on delivery and take away food has let restaurants stay in business while they couldn’t have sit-down customers, and provided those customers with a much-needed sense of normality. As vaccines are rolled out in 2021, business as usual should start to return, and while the economic impacts of the pandemic are likely to be felt for a long time, Mexican food’s relatively low price point should mean that these restaurants do better than many others during a recession.

The pattern of recovery in the restaurant sector shows particularly good news for franchises. Large chains seem to be recovering better than independent eateries. Whether it’s brand recognition, customer loyalty, or the support structures available, being part of a recognized brand is an advantage in weathering the COVID storm. As the economy recovers and people have the money to eat out more, franchises will also be in a good position to fill the gaps where other businesses have closed.

Longer term trends will also give fuel to Mexican restaurant franchises. Immigrant populations have played a large part in popularizing Mexican food and providing the industry with a solid customer base in the US. Despite recent anti-immigrant measures, the number of immigrants is expected to increase in 2020, creating opportunities for the industry. As the American population grows in size and diversity, so will the Mexican restaurant industry.


The 18 Best Mexican Restaurant Franchises of 2021 (Updated Rankings)

Mexican food is hugely popular, especially in the US, where it’s the second most highly rated international style, after Italian. It’s also the second most common menu type, after burgers, and represents 8% of the national restaurant industry, with 55,755 restaurants.

The US Mexican restaurant industry has therefore seen good growth over most of the past decade, reaching a market size of around $65 billion in 2019. It grew faster than the wider consumer goods and services sector. Franchises dominate in this market, with Taco Bell having two and a half times as many restaurants as its nearest non-franchised competitor in 2018, and Qdoba and Moe’s taking third and fourth place in the list of most extensive chains.

There’s good money in the Mexican business. More than half of Mexican restaurants have average annual sales of $500,000 to $1 million. Their place in the fast food industry means that this is often achieved through low margins and high sales.

Mexican food covers an increasingly wide range of restaurants, from traditional to fusion to New Mexican cuisine, from roadside taco stands to sit-in restaurants. Though most often combined with staples of the American south to form Tex-Mex, Mexican food is increasingly mingling with other cuisines to create bold new flavors, such as California-Mexican and Mexican-Korean.

This is a style of food that goes well with a franchisable dining model. Of the 58% of Mexican eateries that were full service restaurants in 2017, 97% were casual or family style restaurants. Of the 42% that offered limited service, 52% were part of a restaurant chain. This is a dining style that’s relaxed, accessible, and often associated with a familiar, widespread brand – perfect for a franchise.

Part of the appeal of Mexican food is the broad and varied menu. While some restaurants are known for a particular dish, such as burritos or tacos, most serve a variety of styles and fillings. It’s easy to provide a vegetarian option with a spicy vegetable filling instead of meat, and to make this vegan by leaving out the dairy. Salsas, sauces, and extra chilis spice dishes up and create a lot of choice with a range of flavors. It’s a dining experience that can fit all sorts of palates and dietary requirements, making it readily adaptable to the modern market.

The other key advantage of Mexican food is that it’s relatively inexpensive. This has helped to drive its popularity and provide repeat business. It also provides some protection against economically challenging times, when people seek inexpensive comfort food.

Like many eateries, Mexican restaurants suffered from the impact of COVID-19. The US market size fell by an estimated 12.3% in 2020, to $54.6 billion, its lowest point since 2015. This has led to significant losses for the industry in America and beyond, including the bankruptcy of the Rubio’s chain and the closure of one-third of the Wahaca stores in the UK. Because the separate elements are often assembled immediately before eating, Mexican food hasn’t traditionally been as oriented toward takeaway as competitors such as pizza, and this made it more vulnerable to the challenges of a lockdown world.

Fortunately, adjustments to the new situation have allowed restaurants to adapt. An increased focus on delivery and take away food has let restaurants stay in business while they couldn’t have sit-down customers, and provided those customers with a much-needed sense of normality. As vaccines are rolled out in 2021, business as usual should start to return, and while the economic impacts of the pandemic are likely to be felt for a long time, Mexican food’s relatively low price point should mean that these restaurants do better than many others during a recession.

The pattern of recovery in the restaurant sector shows particularly good news for franchises. Large chains seem to be recovering better than independent eateries. Whether it’s brand recognition, customer loyalty, or the support structures available, being part of a recognized brand is an advantage in weathering the COVID storm. As the economy recovers and people have the money to eat out more, franchises will also be in a good position to fill the gaps where other businesses have closed.

Longer term trends will also give fuel to Mexican restaurant franchises. Immigrant populations have played a large part in popularizing Mexican food and providing the industry with a solid customer base in the US. Despite recent anti-immigrant measures, the number of immigrants is expected to increase in 2020, creating opportunities for the industry. As the American population grows in size and diversity, so will the Mexican restaurant industry.


The 18 Best Mexican Restaurant Franchises of 2021 (Updated Rankings)

Mexican food is hugely popular, especially in the US, where it’s the second most highly rated international style, after Italian. It’s also the second most common menu type, after burgers, and represents 8% of the national restaurant industry, with 55,755 restaurants.

The US Mexican restaurant industry has therefore seen good growth over most of the past decade, reaching a market size of around $65 billion in 2019. It grew faster than the wider consumer goods and services sector. Franchises dominate in this market, with Taco Bell having two and a half times as many restaurants as its nearest non-franchised competitor in 2018, and Qdoba and Moe’s taking third and fourth place in the list of most extensive chains.

There’s good money in the Mexican business. More than half of Mexican restaurants have average annual sales of $500,000 to $1 million. Their place in the fast food industry means that this is often achieved through low margins and high sales.

Mexican food covers an increasingly wide range of restaurants, from traditional to fusion to New Mexican cuisine, from roadside taco stands to sit-in restaurants. Though most often combined with staples of the American south to form Tex-Mex, Mexican food is increasingly mingling with other cuisines to create bold new flavors, such as California-Mexican and Mexican-Korean.

This is a style of food that goes well with a franchisable dining model. Of the 58% of Mexican eateries that were full service restaurants in 2017, 97% were casual or family style restaurants. Of the 42% that offered limited service, 52% were part of a restaurant chain. This is a dining style that’s relaxed, accessible, and often associated with a familiar, widespread brand – perfect for a franchise.

Part of the appeal of Mexican food is the broad and varied menu. While some restaurants are known for a particular dish, such as burritos or tacos, most serve a variety of styles and fillings. It’s easy to provide a vegetarian option with a spicy vegetable filling instead of meat, and to make this vegan by leaving out the dairy. Salsas, sauces, and extra chilis spice dishes up and create a lot of choice with a range of flavors. It’s a dining experience that can fit all sorts of palates and dietary requirements, making it readily adaptable to the modern market.

The other key advantage of Mexican food is that it’s relatively inexpensive. This has helped to drive its popularity and provide repeat business. It also provides some protection against economically challenging times, when people seek inexpensive comfort food.

Like many eateries, Mexican restaurants suffered from the impact of COVID-19. The US market size fell by an estimated 12.3% in 2020, to $54.6 billion, its lowest point since 2015. This has led to significant losses for the industry in America and beyond, including the bankruptcy of the Rubio’s chain and the closure of one-third of the Wahaca stores in the UK. Because the separate elements are often assembled immediately before eating, Mexican food hasn’t traditionally been as oriented toward takeaway as competitors such as pizza, and this made it more vulnerable to the challenges of a lockdown world.

Fortunately, adjustments to the new situation have allowed restaurants to adapt. An increased focus on delivery and take away food has let restaurants stay in business while they couldn’t have sit-down customers, and provided those customers with a much-needed sense of normality. As vaccines are rolled out in 2021, business as usual should start to return, and while the economic impacts of the pandemic are likely to be felt for a long time, Mexican food’s relatively low price point should mean that these restaurants do better than many others during a recession.

The pattern of recovery in the restaurant sector shows particularly good news for franchises. Large chains seem to be recovering better than independent eateries. Whether it’s brand recognition, customer loyalty, or the support structures available, being part of a recognized brand is an advantage in weathering the COVID storm. As the economy recovers and people have the money to eat out more, franchises will also be in a good position to fill the gaps where other businesses have closed.

Longer term trends will also give fuel to Mexican restaurant franchises. Immigrant populations have played a large part in popularizing Mexican food and providing the industry with a solid customer base in the US. Despite recent anti-immigrant measures, the number of immigrants is expected to increase in 2020, creating opportunities for the industry. As the American population grows in size and diversity, so will the Mexican restaurant industry.


The 18 Best Mexican Restaurant Franchises of 2021 (Updated Rankings)

Mexican food is hugely popular, especially in the US, where it’s the second most highly rated international style, after Italian. It’s also the second most common menu type, after burgers, and represents 8% of the national restaurant industry, with 55,755 restaurants.

The US Mexican restaurant industry has therefore seen good growth over most of the past decade, reaching a market size of around $65 billion in 2019. It grew faster than the wider consumer goods and services sector. Franchises dominate in this market, with Taco Bell having two and a half times as many restaurants as its nearest non-franchised competitor in 2018, and Qdoba and Moe’s taking third and fourth place in the list of most extensive chains.

There’s good money in the Mexican business. More than half of Mexican restaurants have average annual sales of $500,000 to $1 million. Their place in the fast food industry means that this is often achieved through low margins and high sales.

Mexican food covers an increasingly wide range of restaurants, from traditional to fusion to New Mexican cuisine, from roadside taco stands to sit-in restaurants. Though most often combined with staples of the American south to form Tex-Mex, Mexican food is increasingly mingling with other cuisines to create bold new flavors, such as California-Mexican and Mexican-Korean.

This is a style of food that goes well with a franchisable dining model. Of the 58% of Mexican eateries that were full service restaurants in 2017, 97% were casual or family style restaurants. Of the 42% that offered limited service, 52% were part of a restaurant chain. This is a dining style that’s relaxed, accessible, and often associated with a familiar, widespread brand – perfect for a franchise.

Part of the appeal of Mexican food is the broad and varied menu. While some restaurants are known for a particular dish, such as burritos or tacos, most serve a variety of styles and fillings. It’s easy to provide a vegetarian option with a spicy vegetable filling instead of meat, and to make this vegan by leaving out the dairy. Salsas, sauces, and extra chilis spice dishes up and create a lot of choice with a range of flavors. It’s a dining experience that can fit all sorts of palates and dietary requirements, making it readily adaptable to the modern market.

The other key advantage of Mexican food is that it’s relatively inexpensive. This has helped to drive its popularity and provide repeat business. It also provides some protection against economically challenging times, when people seek inexpensive comfort food.

Like many eateries, Mexican restaurants suffered from the impact of COVID-19. The US market size fell by an estimated 12.3% in 2020, to $54.6 billion, its lowest point since 2015. This has led to significant losses for the industry in America and beyond, including the bankruptcy of the Rubio’s chain and the closure of one-third of the Wahaca stores in the UK. Because the separate elements are often assembled immediately before eating, Mexican food hasn’t traditionally been as oriented toward takeaway as competitors such as pizza, and this made it more vulnerable to the challenges of a lockdown world.

Fortunately, adjustments to the new situation have allowed restaurants to adapt. An increased focus on delivery and take away food has let restaurants stay in business while they couldn’t have sit-down customers, and provided those customers with a much-needed sense of normality. As vaccines are rolled out in 2021, business as usual should start to return, and while the economic impacts of the pandemic are likely to be felt for a long time, Mexican food’s relatively low price point should mean that these restaurants do better than many others during a recession.

The pattern of recovery in the restaurant sector shows particularly good news for franchises. Large chains seem to be recovering better than independent eateries. Whether it’s brand recognition, customer loyalty, or the support structures available, being part of a recognized brand is an advantage in weathering the COVID storm. As the economy recovers and people have the money to eat out more, franchises will also be in a good position to fill the gaps where other businesses have closed.

Longer term trends will also give fuel to Mexican restaurant franchises. Immigrant populations have played a large part in popularizing Mexican food and providing the industry with a solid customer base in the US. Despite recent anti-immigrant measures, the number of immigrants is expected to increase in 2020, creating opportunities for the industry. As the American population grows in size and diversity, so will the Mexican restaurant industry.


The 18 Best Mexican Restaurant Franchises of 2021 (Updated Rankings)

Mexican food is hugely popular, especially in the US, where it’s the second most highly rated international style, after Italian. It’s also the second most common menu type, after burgers, and represents 8% of the national restaurant industry, with 55,755 restaurants.

The US Mexican restaurant industry has therefore seen good growth over most of the past decade, reaching a market size of around $65 billion in 2019. It grew faster than the wider consumer goods and services sector. Franchises dominate in this market, with Taco Bell having two and a half times as many restaurants as its nearest non-franchised competitor in 2018, and Qdoba and Moe’s taking third and fourth place in the list of most extensive chains.

There’s good money in the Mexican business. More than half of Mexican restaurants have average annual sales of $500,000 to $1 million. Their place in the fast food industry means that this is often achieved through low margins and high sales.

Mexican food covers an increasingly wide range of restaurants, from traditional to fusion to New Mexican cuisine, from roadside taco stands to sit-in restaurants. Though most often combined with staples of the American south to form Tex-Mex, Mexican food is increasingly mingling with other cuisines to create bold new flavors, such as California-Mexican and Mexican-Korean.

This is a style of food that goes well with a franchisable dining model. Of the 58% of Mexican eateries that were full service restaurants in 2017, 97% were casual or family style restaurants. Of the 42% that offered limited service, 52% were part of a restaurant chain. This is a dining style that’s relaxed, accessible, and often associated with a familiar, widespread brand – perfect for a franchise.

Part of the appeal of Mexican food is the broad and varied menu. While some restaurants are known for a particular dish, such as burritos or tacos, most serve a variety of styles and fillings. It’s easy to provide a vegetarian option with a spicy vegetable filling instead of meat, and to make this vegan by leaving out the dairy. Salsas, sauces, and extra chilis spice dishes up and create a lot of choice with a range of flavors. It’s a dining experience that can fit all sorts of palates and dietary requirements, making it readily adaptable to the modern market.

The other key advantage of Mexican food is that it’s relatively inexpensive. This has helped to drive its popularity and provide repeat business. It also provides some protection against economically challenging times, when people seek inexpensive comfort food.

Like many eateries, Mexican restaurants suffered from the impact of COVID-19. The US market size fell by an estimated 12.3% in 2020, to $54.6 billion, its lowest point since 2015. This has led to significant losses for the industry in America and beyond, including the bankruptcy of the Rubio’s chain and the closure of one-third of the Wahaca stores in the UK. Because the separate elements are often assembled immediately before eating, Mexican food hasn’t traditionally been as oriented toward takeaway as competitors such as pizza, and this made it more vulnerable to the challenges of a lockdown world.

Fortunately, adjustments to the new situation have allowed restaurants to adapt. An increased focus on delivery and take away food has let restaurants stay in business while they couldn’t have sit-down customers, and provided those customers with a much-needed sense of normality. As vaccines are rolled out in 2021, business as usual should start to return, and while the economic impacts of the pandemic are likely to be felt for a long time, Mexican food’s relatively low price point should mean that these restaurants do better than many others during a recession.

The pattern of recovery in the restaurant sector shows particularly good news for franchises. Large chains seem to be recovering better than independent eateries. Whether it’s brand recognition, customer loyalty, or the support structures available, being part of a recognized brand is an advantage in weathering the COVID storm. As the economy recovers and people have the money to eat out more, franchises will also be in a good position to fill the gaps where other businesses have closed.

Longer term trends will also give fuel to Mexican restaurant franchises. Immigrant populations have played a large part in popularizing Mexican food and providing the industry with a solid customer base in the US. Despite recent anti-immigrant measures, the number of immigrants is expected to increase in 2020, creating opportunities for the industry. As the American population grows in size and diversity, so will the Mexican restaurant industry.


The 18 Best Mexican Restaurant Franchises of 2021 (Updated Rankings)

Mexican food is hugely popular, especially in the US, where it’s the second most highly rated international style, after Italian. It’s also the second most common menu type, after burgers, and represents 8% of the national restaurant industry, with 55,755 restaurants.

The US Mexican restaurant industry has therefore seen good growth over most of the past decade, reaching a market size of around $65 billion in 2019. It grew faster than the wider consumer goods and services sector. Franchises dominate in this market, with Taco Bell having two and a half times as many restaurants as its nearest non-franchised competitor in 2018, and Qdoba and Moe’s taking third and fourth place in the list of most extensive chains.

There’s good money in the Mexican business. More than half of Mexican restaurants have average annual sales of $500,000 to $1 million. Their place in the fast food industry means that this is often achieved through low margins and high sales.

Mexican food covers an increasingly wide range of restaurants, from traditional to fusion to New Mexican cuisine, from roadside taco stands to sit-in restaurants. Though most often combined with staples of the American south to form Tex-Mex, Mexican food is increasingly mingling with other cuisines to create bold new flavors, such as California-Mexican and Mexican-Korean.

This is a style of food that goes well with a franchisable dining model. Of the 58% of Mexican eateries that were full service restaurants in 2017, 97% were casual or family style restaurants. Of the 42% that offered limited service, 52% were part of a restaurant chain. This is a dining style that’s relaxed, accessible, and often associated with a familiar, widespread brand – perfect for a franchise.

Part of the appeal of Mexican food is the broad and varied menu. While some restaurants are known for a particular dish, such as burritos or tacos, most serve a variety of styles and fillings. It’s easy to provide a vegetarian option with a spicy vegetable filling instead of meat, and to make this vegan by leaving out the dairy. Salsas, sauces, and extra chilis spice dishes up and create a lot of choice with a range of flavors. It’s a dining experience that can fit all sorts of palates and dietary requirements, making it readily adaptable to the modern market.

The other key advantage of Mexican food is that it’s relatively inexpensive. This has helped to drive its popularity and provide repeat business. It also provides some protection against economically challenging times, when people seek inexpensive comfort food.

Like many eateries, Mexican restaurants suffered from the impact of COVID-19. The US market size fell by an estimated 12.3% in 2020, to $54.6 billion, its lowest point since 2015. This has led to significant losses for the industry in America and beyond, including the bankruptcy of the Rubio’s chain and the closure of one-third of the Wahaca stores in the UK. Because the separate elements are often assembled immediately before eating, Mexican food hasn’t traditionally been as oriented toward takeaway as competitors such as pizza, and this made it more vulnerable to the challenges of a lockdown world.

Fortunately, adjustments to the new situation have allowed restaurants to adapt. An increased focus on delivery and take away food has let restaurants stay in business while they couldn’t have sit-down customers, and provided those customers with a much-needed sense of normality. As vaccines are rolled out in 2021, business as usual should start to return, and while the economic impacts of the pandemic are likely to be felt for a long time, Mexican food’s relatively low price point should mean that these restaurants do better than many others during a recession.

The pattern of recovery in the restaurant sector shows particularly good news for franchises. Large chains seem to be recovering better than independent eateries. Whether it’s brand recognition, customer loyalty, or the support structures available, being part of a recognized brand is an advantage in weathering the COVID storm. As the economy recovers and people have the money to eat out more, franchises will also be in a good position to fill the gaps where other businesses have closed.

Longer term trends will also give fuel to Mexican restaurant franchises. Immigrant populations have played a large part in popularizing Mexican food and providing the industry with a solid customer base in the US. Despite recent anti-immigrant measures, the number of immigrants is expected to increase in 2020, creating opportunities for the industry. As the American population grows in size and diversity, so will the Mexican restaurant industry.


Voir la vidéo: The Most Iconic Restaurant In Every State. 50 State Favorites (Janvier 2022).